Société › Société

Commémoration: Le monde célèbre l’enfant africain

Il se célèbre les 16 juin tous les ans depuis 1991

Cette année comme toutes les années depuis 1991, la tradition a été respectée. Le monde a commémoré ce 16 juin la 19ème édition de la journée de l’enfant africain. Cette journée est organisée chaque année en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits d’apprendre dans leur langue maternelle et pour protester contre la qualité inférieure de l’éducation qu’ils recevaient à Soweto en Afrique du Sud par le pouvoir de l’apartheid. Des centaines d’écoliers ont été fusillés au cours de la marche. Cet événement a entraîné une révolte qui, pendant deux semaines, a fait des centaines de morts et des milliers de blessés. C’était le 16 juin 1976 et le 16 juin 1991, l’organisation de l’unité africaine a initiée la première journée de l’enfant africain.

Une journée au cours de laquelle, les pays et les communautés sont invités à réfléchir aux défis et aux conditions qui peuvent compromettre le développement sain des enfants africains et des jeunes à travers le monde. Cette année au Cameroun, c’est sous le thème une Afrique digne des enfants: appel à une action accélérée en vue de leur survie que se célèbre cette journée. Un thème qui cadre bien avec la situation vécue par les enfants dans les pays sous développés. Dans ces pays en effet, les droits des enfants sont parfois bafoués. Pourtant d’après l’Unicef, le respect des droits des enfants n’est pas optionnel. Il ne s’agit pas d’une faveur ni d’un acte de gentillesse ou de charité. Il s’agit d’un droit légitime : chaque enfant a le droit de voir ses droits respectés, protégés et réalisés. Et tous les enfants ont les mêmes droits dans tous les pays. Le droit d’être éduqué, le droit d’être protégé, le droit d’être aimé.

Dans les pays en développement, les enfants se battent au quotidien pour leur survie. Parfois issus de familles démunies, ils sont obligés de mendier ou encore de travailler pour se nourrir. En Afrique ces cas de travail des enfants sont récurrents. L’Afrique serait le continent le plus touché par le travail des enfants, avec 41 % d’enfants de 5 à 14 ans au travail, soit 80 millions. C’est le pourcentage le plus élevé au monde. L’Afrique accumule un retard énorme au niveau de son développement. Si rien n’est fait ce chiffre devrait atteindre les 100 millions en 2015! La violence vis-à-vis des enfants dans ce continent n’est pas en reste. Plusieurs enfants sont contraints par leurs parents à mendier dans les rues voire à se prostituer pour subvenir aux besoins de la famille. Autant de cas tristes qui donnent matière à réflexion au cours de cette journée réservée à l’enfant africain, afin que leurs droits soient respectés et qu’ils grandissent en paix.


Noiraufeminin.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut