› Eco et Business

Comment préserver les écosystèmes en Afrique centrale

Le sujet fait l’objet d’un atelier sous-régional ouvert mercredi à Douala, la métropole économique camerounaise

Il s’est ouvert ce mercredi, 27 janvier 2016, à Douala, l’atelier sous-régional de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac). La rencontre, tenue sous l’égide de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), a pour objectif de contribuer à la préservation de l’environnement dans cette partie du continent qui constitue le deuxième massif forestier du monde.

Il s’agit de la première rencontre du genre après le sommet sur l’environnement (COP21) tenu en novembre et décembre 2015 à Paris en France. Les participants de différents Etats avaient, à cette occasion, convenus de la nécessité de réduire les gaz à effet de serre (GES) pour lutter contre le réchauffement climatique.

D’ordre technique, l’appui de la JICA en est à sa seconde phase qui va s’étaler sur cinq ans. Elle prend le relais de la première phase (2011-2016).

L’accompagnement de la Jica concerne, entre autres, la formation des cadres, le financement des projets, sans oublier le transfert de technologies, des ressources qui font défaut aux pays africains.

A en croire le ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded), l’accompagnement de la JICA à la Comifac est la première initiative de ce type que l’organisme de coopération nippon apporte à un organisme en Afrique.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé