› Eco et Business

Commerce: L’Amérique présente son projet africain, «Doing business in Africa»

La secrétaire américaine au commerce sera face à de nombreux journalistes des pays africains dont ceux du Cameroun

La Secrétaire américaine du Commerce par intérim et secrétaire adjoint du Commerce, Dr. Rebecca Blank, tient ce mercredi 28 novembre 2012, une vidéo conférence avec des journalistes du continent africain pour discuter avec eux du projet de coopération commerciale de son président Barack Obama. Plusieurs journalistes du Cameroun sont conviés à cet échange au cours duquel madame Blank pourra leur expliquer les contours de la vision du partenariat commercial que le premier président noir des États-Unis offre aux pays de son continent d’origine. Elle se livrera à cet exercice avec la presse africaine, en marge d’un voyage qu’elle effectue sur le continent notamment au Kenya et en Afrique du sud. La campagne « Doing business in Africa », qui ne doit pas être confondu avec le rapport « Doing Business » de la Banque Mondiale, est un concept que le président Obama a lancé le 14 juin 2012 dernier. La stratégie préconise que le gouvernement américain poursuivra 4 objectifs en Afrique : Renforcer la présence des institutions de démocratisation, stimuler la croissance économique commerciale et des investissements, aller vers plus de paix et de sécurité, et promouvoir le développement et les opportunités. « Alors que nous regardons tous vers le futur, il est clair que l’Afrique est aujourd’hui plus importante que jamais, pour la prospérité et la sécurité de la communauté internationale », peut-on lire dans la stratégie signée du président Obama.

Mais l’Amérique ne semble pas vouloir indiquer que sa coopération se fera avec tout le monde. L’administration Obama semble vouloir davantage traiter avec les pays qui font des efforts pour respecter les principes de la démocratie. « Alors que de nombreux pays du continent ont fait d’énormes progrès pour élargir la participation politique et réduire la corruption, il y’ a encore du travail à faire pour assurer l’équité des processus électoraux, des institutions transparentes qui protègent les droits universels, la fourniture et la protection de la sécurité et des biens publics. Notre message à ceux qui voudraient faire dérailler le processus démocratique est clair et sans équivoque: les Etats-Unis ne vont pas rester les bras croisés lorsque les acteurs menacent les gouvernements légitimement élus ou manipulent l’équité et l’intégrité des processus démocratiques, et nous nous tiendrons dans un partenariat stable avec ceux qui ont souscrit aux principes d’égalité, de justice et la primauté du droit » déclare le président américain.

Le Cameroun fait déjà partie des pays ciblés par une autre facilité commerciale américaine, l’American Growth and Opportunity Act (AGOA), une loi américaine décrétée sous la présidence de Georges Walter Bush, qui donne l’opportunité à certains pays et à des conditions préférentielles d’exporter aux Etats-Unis. Avec l’AGOA, il y a avait peu de conditions, sauf à être compétitif. Avec le « Doing Business in Africa », il faudra mieux faire, il faudra être exemplaire. «A travers tous ces efforts, les États-Unis veulent prioriser ses actions en vue d’autonomiser la prochaine génération de dirigeants africains. Ces jeunes hommes et femmes ont montré maintes fois la volonté et la capacité de changer leurs communautés et leurs pays pour le mieux, et les États-Unis continueront d’être leur allié et leur partenaire indéfectible » conclut le document signé de Barack Obama.

La Secrétaire américaine du Commerce par intérim et secrétaire adjoint du Commerce, Dr. Rebecca Blank
http://www.commerce.gov)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé