› Eco et Business

Commerce partagé: Un chocolat français qui fait du bien au Cacao camerounais

Claude Streit, chocolatier français s’est associé à des producteurs camerounais pour créer un délice

Les amateurs de chocolat et de solidarité peuvent savourer le partenariat signé le 4 juillet dernier entre Claude Streit, maître chocolatier depuis 35 ans, et la CONAPROCAM, Confédération Nationale des Producteurs de Cacao du Cameroun. Leur association, née il y a quatre ans, a abouti au lancement d’un nouveau label en faveur du commerce équitable et à la fabrication de la première tablette de chocolat bisontine exclusivement conçue à partir des fèves cultivées par les «seigneurs de la terre»..

La CONAPROCAM représente depuis 2002 les intérêts de près de 20.000 planteurs de cacao Camerounais. Ses efforts combinés aux conseils avisés de Claude Streit ont permis à aux cultivateurs d’améliorer la qualité de leurs fèves de cacao en suivant un cahier des charges rigoureux. En échange, ils peuvent vendre leur production au chocolatier innovateur sans passer par un intermédiaire. Une démarche qui permet aux planteurs de cacao d’être mieux rémunérés et d’acquérir de l’autonomie.

La nouvelle tablette de chocolat Le Criollo au cacao du Cameroun est le fruit de cette association solidaire et porte désormais le label «commerce partagé». La particularité de ce nouveau délice? Une fabrication artisanale réalisée exclusivement à partir des fèves camerounaises issues du commerce équitable.

Claude Streit et la délégation venue du Cameroun
hb)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut