› Société

Communauté urbaine de Douala : le mot d’ordre de grève levé

L'entrée de l'Hôtel de ville de Douala. ©Droits réservés

Les délégués du personnel qui ont entamé leur mouvement le 13 février dernier, ont pris cette décision mercredi dernier, après un échange avec le préfet du Wouri.

Le mot d’ordre de grève des délégués du personnel suspendus de la Communauté urbaine de Douala a été levé le mercredi 28 février 2018. Cette décision est survenue après un entretien qu’ils ont eu avec le préfet du Wouri.

Bertrand Mache Njouonwet a expliqué aux délégués en grève que des démarches administratives ont été entreprises pour résoudre la situation. Il a signifié aux grévistes qu’une commission pilotée par le directeur des collectivités décentralisées séjourne actuellement à la Cud et que celle-ci devrait se pencher sur le problème.

Sortis de cette concertation, les manifestants ont décidé de lever le mot d’ordre de grève, deux semaines après le début de leur protestation. Cependant, ils préviennent qu’ils feront de nouveau grève si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

Le 13 février dernier, en effet,  dix délégués du personnel de la Communauté urbaine de Douala, ont entamé une grève de la faim au siège de ladite institution. Ils réclamaient le paiement de onze mois de salaire et l’annulation de la suspension prononcée contre eux par Fritz Ntonè Ntonè, le délégué du gouvernement auprès de la Cud. La suspension était intervenue en avril 2017. Ces délégués avaient manifesté pour l’amélioration de leurs conditions de travail et particulièrement de leur couverture sociale.

La grève de la faim entamée il y a quelques jours aura laissé des marques à certains délégués suspendus de la Cud. Trois d’entre eux ont été internés au cours de ladite grève.

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé