Culture › Musique

Concert Live de Toto Guillaume: Paroles d’artistes

Ils accompagneront le musicien Toto Guillaume lors du spectacle, le 27 février à l’Elysée Montmartre et disent leur sentiment

Richard Epesse, Directeur artistiques et artiste: J’ose espérer qu’à la fin du spectacle on sera content
Mon sentiment est mitigé. J’aime ce que je fais, mais en même temps, il faut m’en donner les moyens. Je voudrais donc saluer l’initiative prise par Georges Honde de mener à bien ce projet, malgré les difficultés inhérentes à ce genre d’activités. Quand on est professionnel comme c’est mon cas, on aime mener les choses à leur terme. C’est difficile, mais il faut s’accrocher. J’ose croire qu’au bout de cette difficulté, il y aura une certaine reconnaissance pour tous les efforts que les musiciens qui accompagnent les artistes ont fournis ainsi que moi-même. J’ose espérer qu’à la fin du spectacle on sera content. En tant que musicien, ou artiste, j’ai l’habitude de ce genre de spectacle. C’est une continuité. Pour mon répertoire je suis fin prêt, je sais ce que j’ai à offrir au public. Je n’ai pas la science infuse, mais je veux croire que les choses se passeront bien jusqu’à samedi.
http://www.myspace.com/richardepesseband

Richard Epesse
Journalducameroun.com)/n

Regine Pieri, artiste: Jamais de ma vie, j’aurais pensé vivre un tel évènement
C’est un grand honneur de participer à ce spectacle, d’être sur un même podium avec tous les grands noms comme Toto Guillaume, Sitony, Henry Dikongue que j’ai admiré. Jamais de ma vie, j’aurais pensé vivre un tel évènement. Il y a aussi des gens que je découvre qui chantent très bien. Ça fait un moment que je suis dans la musique, donc pour moi c’est un honneur. Pour le public, j’ai trois chansons, Incertitudes, la belle famille et désillusion.
http://perso.numericable.fr/regine.pieri/album.html

Regine Pieri
regine.peri)/n

Jahel, artiste: c’est une occasion de se retrouver ensemble
Pour moi, c’est une occasion de se retrouver ensemble. De présenter ce que l’on sait faire. Nous sommes dans le monde de la musique. Moi, j’ai trois titres à interpréter, c’est du reggae roots, chose pas courante au Cameroun. En Afrique, ce sont les Ivoiriens qui sont plus branchés reggae roots. J’ai repris dans mon dernier album, une chanson française assez connue «Rien de rien» d’Edith Piaf que j’ai transformé en reggae. Je proposerais un titre avec Princesse Erika qui fait partie de mon dernier album, et s’intitule «courage» pour encourager tous les frères qui restent les bras baissés. Le dernier titre c’est Paris, c’est du reggae et ça se passe toujours à Paris, du reggae roots à la Alfa Blondy, Bob Marley .
http://www.jahel.fr/; myspace.com/jahelyakana

Jahel
jahel.fr)/n

Joëlle Esso, artiste: J’espère que le public répondra présent
Je suis ravie de partager la scène avec tous ces talents du Cameroun. Ca fait 20 ans que je chante. La scène c’est ma deuxième maison et je m’y sens vraiment à l’aise. Je suis très contente de participer à cette soirée. Je remercie Georges d’avoir organisé cela. Nous avons besoin d’avoir souvent des concerts en live de notre musique. Nous n’en avons pas suffisamment. J’espère que le public répondra présent parce que ce sera une très belle soirée pour laquelle, ils ne vont pas regretter d’être venus. Ils m’écouteront chanter des mélodies traditionnelles avec des musiciens de grands talents. Moi je vais chanter trois morceaux de mon album, qui s’intitule Moungo.
http://www.joelle-esso.com/ ; www.myspace.com/joelleesso

Joëlle Esso
joëlle-esso.com)/n

Doumbè Raymond, musicien: Il y a là une génération de jeunes musiciens camerounais que je découvre
On a assez travaillé et répété. Normalement ça devrais bien se passer parce que la musique c’est à la fois un jeu et un métier. Il faut travailler les morceaux, les structures, arriver à l’heure enchaîner les morceaux, avec les artistes. Nous espérons que le son sera vraiment au rendez-vous. Il y a là une génération de jeunes musiciens camerounais que je découvre, ils sont sympathiques, ils travaillent bien. Les autres grands, j’ai du les manquer parce que les répétitions sont organisées de manière qu’on peut ne pas les rencontrer. Pour moi, la musique reste la musique. Il n’y a que de bonne ou de mauvaise musique.

Doumbè Raymond
Journalducamroun.com)/n

Nadia Ewande, artiste: Ca fait plaisir de valoriser la culture camerounaise à travers le monde
Les préparatifs vont bon train et tous les artistes sont au point. Ca fait plaisir de valoriser la culture camerounaise à travers le monde surtout à l’étranger où nous sommes. C’est toujours un plaisir de savoir que nous pouvons exporter nos musiques, que nous pouvons organiser des soirées comme celles-là, qui vont drainer beaucoup de monde, on l’espère. C’est un public assez varié que nous attendons, qui aura l’opportunité de découvrir ce que le Cameroun regorge comme talent, comme diversité culturelle. C’est cela qui fait le plus plaisir. J’invite le public à venir découvrir.

Nadia Ewande
google-images.fr)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé