Société › Société

Concours de plaidoirie: Me Michèle Ndoki représentera le Cameroun à Paris

L’avocate stagiaire qui prendra part à la finale internationale de la compétition en France, le 10 octobre prochain, s’est distinguée devant cinq autres candidats samedi dernier à Yaoundé

Face à cinq autres candidats, Me Michèle Sonia Martine Ndoki, avocate stagiaire à Douala, métropole du Cameroun, a remporté le concours de plaidoirie (niveau national) ouvert aux jeunes avocats sur l’abolition de la peine de mort.

L’évènement s’est tenu samedi, 19 septembre 2015, à Yaoundé. Ce concours organisé avec le soutien du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, l’Organisation internationale de la Francophonie, le Conseil national des barreaux et l’Association «Ensemble contre la peine», vise à sensibiliser les jeunes avocats aux enjeux juridiques et éthiques liés à la peine capitale.

Samedi, en présence d’un jury de diplomates français et de juristes camerounais, Me Michèle Ndoki a su captiver l’attention en vingt minutes. Ceci, grâce à son argumentation juridique, son talent oratoire et la qualité de rédaction de sa plaidoirie sur un accusé encourant la peine de mort. [i «On a eu affaire à des candidats de très haut niveau et j’en suis fier. Chacun a fait des choses remarquables dans son registre. Ce n’était pas facile», a expliqué l’ancien bâtonnier, Me Patrice Monthé, président du jury.

La gagnante s’est dite surprise. «Je suis émue parce que mes confrères avait de très bons arguments en faveur de l’abolition de la peine de mort. En même temps stressée parce que la vraie compétition commence maintenant. Je vais rencontrer des confrères qui viennent d’horizons divers et qui sont certainement plus brillants que moi. Je vais essayer de faire de mon mieux», a-t-elle indiqué.

Le concours ouvert aux jeunes avocats du monde entier (avocats inscrits depuis moins de dix ans au barreau, avocats stagiaires et élèves avocats) s’est déroulé dans tous les pays francophones et se clôturera par une finale internationale à Paris le 10 octobre prochain.

A l’issue de la finale, les douze meilleurs candidats seront conviés notamment à participer au renforcement des capacités animé par des avocats expérimentés dans la défense des droits de l’Homme.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé