› Culture

Concours des voix lyriques d’Afrique : 3 Camerounais parmi les 11 finalistes

Palais Garnier, Opéra de Paris

 

Onze candidats ont été sélectionnés à l’issue de la demi-finale du premier concours international de chant des grandes voix lyriques d’Afrique, ce jeudi 7 avril à Paris au Palais de la Porte Dorée.

Maurel Endong Kouosseu pour le baryton-basse ; Arnaud B. Fonguen Kong-Ngoh pour le ténor et Suzanne Taffot pour le soprano. Voici les trois Lions indomptables pour ce concours des voix lyriques d’Afrique.

A côté de ces représentants du Vert-rouge-jaune, figurent d’autres nationalités comme la Côte-d’Ivoire (1), l’Algérie (1), le Gabon (1), le Congo (2), la Jamaïque (1), la Centrafrique (1) et Haîti (1). Au regard des chiffres, le Cameroun est en tête avec trois (3) talents en lice.

11 candidats ont été ainsi retenus pour la finale. Parmi les pièces imposées, figure une œuvre en langues africaine qui sera accompagnée par l’Orchestre symphonique du Loiret. Le lauréat du concours se produira le 16 avril prochain au Théâtre des Champs-Elysées avec l’orchestre de la Garde républicaine, le Chœur de l’Armée française ainsi que plusieurs solistes.

Pour participer, la seule condition est selon les organisateurs d’être africain ou avoir au moins un parent africain. Organisé par Africa Lyric’s Opéra, cet événement a pour objectif de mettre en valeur les voix des artistes de ce continent, souvent absents des productions lyriques françaises.

« L’Afrique aime la musique classique et il faut le faire savoir. Nous avons voulu créer ce concours pour que tous les candidats sans distinction puissent avoir accès aux grandes scènes et être identifiés », souligne Patricia Djomseu, présidente d’Africa Lyric’s Opera.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé