Santé › Actualité

Conférence sur le Sida : Un camerounais fait entendre sa voix

Fogue Foguito le président de l’ONG Positive-Génération qui y participe, partage son expérience avec un grand nombre d’autres organisations sur place à Washington

La 19e Conférence mondiale sur le sida se poursuit ce mercredi 25 juillet 2012 à Washington. Hier mardi, les ONG présentes sur place ont organisé une grande marche à travers la capitale des États-Unis d’Amérique. Une manifestation pour réclamer plus de moyens et plus d’engagements de la part des gouvernements et des acteurs financiers impliqués dans la lutte contre le virus qui continue de faire des morts notamment en Afrique. Parmi ces manifestants, le Camerounais Fogue Foguito, de l’ONG Positive Génération. Avec d’autres, il partage sont son sentiment sur la situation de la lutte contre le sida dans son pays. C’est un honneur et un devoir pour nous d’être aujourd’hui ici, pour dire aux dirigeants du monde de nous regarder, de ne pas seulement penser à faire des résolutions aux Nations-unies contre des pays, ou bien entretenir la mort des gens; il y en a qui vivent et qui ont besoin d’accès aux soins, a-t-il fait savoir, selon une information rapportée par la chaine RFI. L’activiste reproche aux acteurs politiques du Cameroun d’avoir pris des engagements dans le cadre des accords d’Abuja, sans les suivre de manière complète. Chez nous, on est toujours à moins de 6% du budget consacré à la santé alors que l’épidémie de VIH/sida est généralisée, a affirmé le président de Positive-Generation, selon un média américain.

Crée en 1998 et légalisée en 2003, Positive-Generation (PG) est une association de personnes infectées et affectées par le VIH/SIDA et la Tuberculose. Elle est composée d’une équipe multidisciplinaire constituée pour la plupart de communautaires. Elle milite pour la lutte contre le sida, la tuberculose, la santé sexuelle et reproductive, et la promotion des Droits Humains. La vision de Positive-Generation est celle d’une société, où n’existe ni la stigmatisation, ni la discrimination envers les personnes vivant avec le Vih et les autres minorités. Une société où l’accès aux traitements est égal pour tous. Les stratégies d’intervention de l’association sont : le plaidoyer, la prévention et la mobilisation sociale. L’association est notamment à l’origine de la création d’un observatoire de l’accès aux soins au Cameroun, le Treatment Access Watch (TAW). L’essence de Positive-Generation se résume en deux idées: Santé et Droits Humains.

Mais l’action de cette association n’est pas toujours bien perçue par les autorités. Ses membres dont Fogue Foguito sont aujourd’hui en différent avec la justice, pour l’organisation d’une manifestation illégale, où ils invitaient pacifiquement les parlementaires à prendre en compte la question du Sida dans une de leurs rencontres. La prochaine audience de ce procès aura lieu le 22 août prochain, mais le militant sait que c’est une cause perdue dans un pays où les seules manifestations tolérées sont celles qui remercient le chef de l’Etat. C’est difficile de savoir comment va tourner ce procès mais on risque de la prison ferme. Il est clair que le but est de casser notre détermination et de nous faire taire. Mais c’est peine perdue a-t-il fait savoir à des journalistes présents à la conférence sur le Sida de Washington

Fogue Foguito le président de l’ONG Positive-Génération ici à Washington
La croix fr)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé