International › APA

Confinement : l’armée sud-africaine critiquée pour abus contre des civils

Les forces armées sud-africaines déployées pour aider la police à veiller au respect du confinement national visant à freiner la propagation du coronavirus ont été condamnées lundi pour avoir prétendument maltraité des civils à travers le pays.Dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, l’on peut voir des militaires forcer des civils à faire des exercices physiques comme des pompes et, dans d’autres cas, les frapper et confisquer leurs provisions.

 Condamnant ces actes, la ministre sud-africaine de la Défense , Nosiviwe Mapisa-Nqakula, a déclaré lundi que de telles fautes ne pouvaient être tolérées par le gouvernement qui les a déployées pour aider la police à maintenir la paix pendant les 21 jours de confinement.

 

« Nous ne tolérons pas ce que je viens d’entendre. J’ai parlé à la radio pour plaider auprès de nos services de sécurité afin qu’ils s’abstiennent d’utiliser une force excessive contre notre peuple », a déclaré Mme Mapisa-Nqakula.

 Et d’ajouter : « Ils (les militaires) sont dans la rue pour protéger les Sud-Africains, pas pour les maltraiter ».

 À la veille de l’annonce du confinement jeudi dernier, le président Cyril Ramaphosa a conseillé aux troupes de ne pas instiller un sentiment de peur aux gens mais plutôt de donner confiance et espoir au public.

 Le président Ramaphosa a déclaré aux troupes que les patrouilles étaient une mission de sauvetage et de rétablissement de la vie.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé