Sport › Football

Conflit à la Ligue de football professionnel du Cameroun

Pierre Semengue à gauche et Thérèse Manguele à droite. ©Droits réservés.

Thérèse Manguele, la secrétaire générale de cette institution, conteste sa mise en retraite par le général Pierre Semengue.

Le conseil d’administration de la Ligue de football professionnel du Cameroun va-t-il se tenir, demain jeudi 11 octobre 2018 ? Pour le général Pierre Semengue, président de cette institution, ce serait une entorse aux textes en vigueur.

En effet, huit membres du conseil d’administration de la Lfpc ont convoqué une session du conseil d’administration pour le cas de Thérèse Pauline Manguele, invitée par Pierre Semengue à faire valoir ses droits à la retraite.

Le vendredi 5 octobre dernier, la secrétaire générale de la Lfpc a reçu une lettre manuscrite de la part de son président, l’informant de sa mise en retraite. Thérèse Pauline Manguele a décidé de contester cette décision de Pierre Semengue, arguant qu’il revient au conseil d’administration de sceller son arrêt de travail.

Aussi, huit membres du conseil d’administration de la Lfpc ont alors convoqué, pour le 11 octobre 2018, une session dudit organe. « Après votre correspondance demandant à Mme le secrétaire général, responsable d’un organe de la ligue, de cesser toutes activités (…) au sein de cette institution le 13 octobre 2018, ans s’appuyer au préalable sur une résolution du conseil vous autorisant à le faire, les membres du conseil d’administration, constatent par cet acte la violation par vous, de l’article 38 alinéa 8 des statuts de la ligue dont l’observation doit pourtant être stricte en ce qui concerne la situation administrative du secrétaire général », écrivent-ils.

En réponse, Pierre Semengue brandit cet arguement : « Le conseil d’administration est habilité à effectuer des nominations, des recrutements ou des licenciements des cadres. La mise en retraite n’est ni un licenciement, ni un recrutement, ni une révocation. C’est dire que la mise à la retraite est de la compétence de l’organe exécutif que je représente. Ce n’est pas un acte qui doit passer par le conseil d’administration ».

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut