Sport › Football

Conflit Fécafoot – LFPC : Le gouvernement désavoue Pierre Semengue

En choisissant de verser à la Fécafoot la subvention destinée aux salaires des footballeurs de Ligue 1 et 2, l’Etat désarme le président de la Ligue de football professionnel qui combat sur tous les fronts pour sa réhabilitation.

C’était un acte attendu. Savoir qui de la Fécafoot ou de la Ligue de football professionnelle (LFPC) suspendue mais qui conteste, recevrait la subvention de l’Etat destinée aux clubs. Le gouvernement camerounais a décidé de la remettre à l’instance faitière nationale de football auteur de la suspension de la LFPC.

Parfait Siki, patron du département communication, confie à Journal du Cameroun.com  que « les accords de la primature ont été donnés pour le virement des 350  millions de FCFA dans les comptes de la Fécafoot ». Les championnats de Ligue 1 et 2 reprenne donc ce jour du fait de cette annonce.

Pendant ce temps le général président de la Ligue de football poursuit son combat pour prouver l’illégalité de la suspension de la LFPC qu’il  dirige depuis huit ans.   Reçu par le Premier ministre, par le ministre des Sports pour exposer sa version des faits. Beaucoup se seraient attendus que les membres du gouvernement prennent résolument fait et cause pour lui. L’Etat s’est juste contenté de mener une médiation qui n’a pas abouti, puis a versé dans les caisses de la Ligue le reliquat  de la subvention de la saison dernière.  De quoi régler les salaires et le loyer de la structure.

Sur le front judiciaire, la LFPC garde sa plainte au tribunal de grande instance de Yaoundé. Son président menace de saisir également le Tribunal arbitral des sports à Lausanne en Suisse. Ce après avoir été débouté par la  Chambre de conciliation et d’arbitrage de Comité national olympique  qui avait tranché en faveur de la fédération.

Au quartier Fouda à Yaoundé, les bureaux de la LFPC restent ouverts tous les jours et bien sécurisés. Une partie du personnel a été récupérée par la Fécafoot, tandis qu’une autre  est restée fidèle au général Pierre Semengue.

 

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé