› International

Congo: Denis Sassou Nguesso dresse le bilan de ses deux septennats

Le président congolais, qui était mercredi devant le Parlement, a fixé le cap de la démocratie vers les prochaines élections présidentielles sur la base de la Constitution en vigueur

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a dressé mercredi, 12 août 2015, le bilan de ses deux septennats devant le Parlement réuni en congrès.

Il a fixé le cap de la démocratie congolaise vers les prochaines élections présidentielles sur la base de la Constitution en vigueur.

« L’année prochaine, a-t-il indiqué, à la même date ou presque, se tiendra ici, devant vous, le président de la République sorti victorieux de l’élection présidentielle de juillet 2016. »

« La priorité du président nouvellement élu sera certainement de préciser ses projets pour notre pays, de décrire plus en détail les modalités de leur mise en uvre et d’inviter le peuple à s’engager, sous sa conduite, dans la construction d’un nouvel avenir national », a-t-il déclaré.

Au pouvoir depuis 2002, le président Sassou Nguesso s’est félicité des progrès réalisés par le Congo dans le domaine des infrastructures, de la production d’eau et d’électricité et des routes, grâce aux recettes générées par le pétrole.

« Pour les villes, la capacité de production d’eau potable a été augmentée de 139% entre 2000 et 2014 en passant de 7.000 mètres cubes par heure à 16.000 mètres cubes par heure. Celle de l’électricité a été multipliée par plus de 6, avec une puissance installée aujourd’hui de 600 mégawatts », a-t-il précisé.

La longueur totale du réseau routier bitumé, a-t-il poursuivi, est passée de moins de 1.000 km, début 2000, à plus de 3.000 km d’aujourd’hui.

Il a aussi annoncé une augmentation de près de 20% du salaire minimum des agents de l’Etat en 2016, lequel atteindra 120.825 F CFA, contre 100.750 F CFA en 2015.

Concernant sur la production du pétrole, la source principale de la recette du pays, M. Sassou Nguesso a fait remarquer sa croissance stable malgré la chute du prix pétrolier dans le marché international.

« La production pétrolière nationale est passée de 56 millions de barils en 1990 à 96 millions de barils en 2000 et à 114 millions de barils en 2010. Les gros investissements en cours devraient la propulser à plus de 120 millions de barils dès 2017 », a-t-il ajouté.

Dans son discours, le président Sassou Nguesso n’a pas annoncé, comme on le lui prêtait jusqu’ici l’intention, la tenue d’un référendum en vue de modifier la Constitution actuelle, qui limite à deux le nombre de mandat présidentiel et à 70 ans l’âge des candidats.

Né le 23 novembre 1943, M. Sassou N’Guesso sera âgé de 72 ans lors de la fin de son deuxième septennat en juillet 2016.

La classe politique congolaise est divisée sur la question du changement de la Constitution.

Le président du Congo, Denis Sassou Nguesso.
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé