Culture › Religion

Connaitre l’origine de la fête de la Tabaski qui se célèbre ce 31 juillet

Sacrifice de l'agneau en souvenir du geste de foi du prophète Abraham

Encore appelée, Fête du sacrifice ou AÏD al kebir, elle est l’une des célébrations les plus importantes dans le calendrier musulman. Les saintes écritures renvoient ses origines à l’époque du prophète Abraham.

Jour de fête au Cameroun et dans de nombreux pays où l’on retrouve des fidèles musulmans. La Fête du sacrifice ou l’aÏd al kebir commémore la force de la foi du prophète Abraham (Ibrahim)  à son Dieu. L’histoire révèle qu’Abraham a consenti au sacrifice de son unique enfant – Ismaël – à la demande de Dieu. Au dernier moment, Dieu envoie l’archange Gabriel (Jibrīl) qui substitue l’enfant à un mouton. Et c’est ce mouton qui servira d’offrande sacrificielle.

En souvenir de cette dévotion d’Ibrahim à son Dieu, les familles musulmanes sacrifient un animal, le mouton qui a six mois ou la chèvre qui a deux ans ou le bovin qui a deux ans et qui est entré dans la troisième année lunaire ou le chameau qui a complété cinq ans.

Le jour de Aïd el-Kebir constitue un jour de célébration dans la tradition prophétique musulmane. Dès l’annonce de la vision de la nouvelle lune, les musulmans glorifient la grandeur de Dieu. Il est également fortement recommandé de multiplier les aumônes et les cadeaux ce jour-là.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé