â€ș SantĂ©

Consommation excessive d’alcool : des dangers en perspective

©Droits réservés

Les mĂ©decins s’accordent Ă  dire que mĂȘme sans ĂȘtre « alcoolique », boire plus qu’il n’en faut, expose nĂ©cessairement Ă  des dangers divers et Ă  des consĂ©quences sur le plan relationnel.

L’alcool est Ă  consommer avec modĂ©ration, car pris en excĂšs, le liquide nuit gravement Ă  la santĂ© et affecte trĂšs souvent les rapports avec autrui, autant sur le plan familial que sur le plan professionnel.

Alain-Bernard, ancien alcoolique, en sait quelque chose. Pour cet homme, la quarantaine entamĂ©e, tout a basculĂ© dans sa vie du jour au lendemain, Ă  cause de l’alcool. Il raconte son histoire : « J’ai d’abord perdu mon travail, parce que j’étais tout le temps saoul et inattentif au boulot. J’accumulais Ă©galement les erreurs dans mon service et j’étais trĂšs souvent absent au bureau. Et si on me faisait la remarque, je rĂąlais et je me comportais comme une brute. Ensuite, mon Ă©pouse a dĂ©sertĂ© la maison avec les enfants. Mes trois enfants et elles ont subi plus que tout le monde, puisque je ne payais plus les factures, ni mĂȘme l’école de mes enfants et je frappais mon Ă©pouse ».


Sur la santĂ©, les risques Ă  moyen ou long terme sont prĂ©sents. La plupart des mĂ©decins affirment qu’on s’expose Ă  plusieurs types de maladies Ă  savoir : les cancers (de la bouche, de l’Ɠsophage, de la gorge, de l’intestin, du foie), les maladies cardio-vasculaires, les cirrhoses du foie, les pancrĂ©atites, ainsi que les maladies du systĂšme nerveux et troubles psychiques (anxiĂ©tĂ©, dĂ©pression). Il y a aussi un risque pour la fĂ©conditĂ© chez l’homme comme chez la femme. Et, quand la femme est enceinte, elle expose son futur bĂ©bĂ© Ă  des maladies qui peuvent causer sa mort.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut