Politique › Institutionnel

Consternation au sein du Rdpc: L’opposition s’en félicite

Elle se réjouit des divergences qui animent les rangs du parti au pouvoir à quelques jours des sénatoriales

Depuis l’annonce du rejet de la liste présentée par le Rdpc pour la région de l’Adamaoua en vue des sénatoriales du 14 Avril, c’est un profond silence que les barons du parti au pouvoir entretiennent. Pas d’adresse à la presse, pas de commentaires populaires, pas d’entrevues médiatiques. Mais à l’ombre du silence, c’est une véritable consternation qui est exprimée par les uns et les autres. Pour Mohamadou LAMINOU, figure de proue de la malheureuse liste, il n’est pas d’intérêt commun de spéculer sur la suite de l’affaire : « on attend les directives du comité central du Rdpc. Pour l’instant, nous avons mis en place une commission régionale, et une commission départementale qui se réuniront dans les prochains jours ». Selon les rumeurs ayant cours dans la ville, il est pressenti pour la liste de ceux qui seront nommés par le Chef de l’Etat. A ce sujet, Mohamadou LAMINOU réagit : « ce ne sont que des hypothèses, je ne peux rien dire. On n’a qu’à attendre le moment venu pour voir ». Une humilité qui cache une franche détermination, car avec sa jeunesse et son activisme politique, l’espoir est permis. Dès l’annonce de la nouvelle, les hobereaux du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais se sont repliés certes, mais peut être un repli tactique ? Mohamadou LAMINOU : « c’est au comité central du parti de décider de ce qui va suivre dans cette affaire ».

Cependant, le mutisme au sein du Rdpc n’empêche pas les membres de l’opposition d’éveiller leur satisfaction. Pour eux, c’est un coup de pouce. En ce sens, les commentaires vont bon train dans les rues de Ngaoundéré. Pour les partisans de l’opposition, c’est pour la première fois que le gouvernement joue la carte de la transparence. C’est une occasion de profiter afin de maximiser toutes les chances de leur côté. Ce qui signifie un retour aux valeurs politiques et non au sectarisme. La mise en place du Sénat au Cameroun est devenue aujourd’hui un sujet hypersensible sur lequel les spéculations vont dans tous les sens. Ce qui montre d’ailleurs l’intérêt que les camerounais accordent à la politique.

RDPC, parti au pouvoir
cameround.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut