Société › Société

Construction: Plus de 17 milliards pour le tronçon Etoudi-Olembé

Le lancement des travaux sur cet axe routier a eu lieu

Fin de calvaire pour les voyageurs en provenance des régions de l’Ouest, de l’Est, du Nord-Ouest, de l’Adamaoua, du Centre, ainsi que pour les populations des quartiers Etoudi, Emana, Messassi et Olembé. Dans moins de 24 mois, la pénétrante Nord de Yaoundé sera plus fluide. Cet axe routier est connu pour ses interminables bouchons. Les travaux, prévus sur 5400m, avec un boulevard à deux voies, ont pour but de rendre plus fluide ce tronçon. Le devis du projet est évalué à 17 662 569 882 Fcfa. Un financement qui vient des fonds Ppte multilatéral, inscrit au budget d’investissement public du ministère du Développement urbain et de l’habitat.

C’est une route moderne. Avec six voies larges de 3,5 mètres dont 3 dans chaque sens de la circulation, 2,5 mètres de trottoirs assortis de bordures, sous forme de glissière en béton armé. Le tronçon Etoudi-Emana-Messassi-Olembé va être constitué d’un mètre et demi de terre-plat qui va séparer les deux axes de la circulation. Un réseau d’éclairage public va alimenter les 5400m de route à construire, le tout en guise de contrefort soutenu par des talus le long des zones meubles.

Pour les automobilistes et les populations de Yaoundé cette construction vient mettre un terme aux embouteillages existants dans cette zone. Mais, au-delà de l’aspect de l’amélioration des conditions de mobilité urbaine, ainsi que de la fluidité de la voie au terme de la réalisation, ce boulevard va accroître l’activité économique car comme le dit un dicton là où la route passe, le développement suit.

Des dispositions ont été prises par la communauté urbaine de Yaoundé afin d’éviter aux populations des désagréments pendant toute la durée des travaux. Les populations de leur côté disent leur satisfaction quant à la construction de ce tronçon. Une joie qui s’est amplifiée avec la décision prise par les responsables de l’entreprise des travaux publics Arab Contractors qui ont promis de déplacer les tombes (placées au bord de la route), selon le respect des règles de l’art. Dans le même ordre d’idée, les populations déguerpies pour la circonstance seront indemnisées. M. Tsimi Evouna, Délégué du Gouvernement a rassuré celle-ci qu’une commission chargée de l’évaluation des biens détruits au cours des travaux sera mise pied.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut