Politique › Judiciaire

Contentieux préélectoral: les partis politiques à la barre

Le Conseil constitutionnel et les Tribunaux administratifs régionaux examinent les recours des partis politiques relatifs aux candidatures présentées par le Conseil électoral.

 Au Cameroun, place au contentieux préélectoral après la publication, par le Conseil électoral, des candidatures à l’élection couplée des municipales et législatives prévues en février 2020.

Le Conseil constitutionnel, saisi de 55 recours, a déjà déclaré deux de ces requêtes inadmissibles. Il s’agit des recours présentés par le sieur Singandawinz Jeremie contre le parti au pouvoir, Elections Cameroon et le ministre de l’Administration territoriale et celui présenté par dame Bamen Djihelly Calixte contre Issa Tchiroma, Elecam et le Ministre Atanga Nji.

L’instance a par ailleurs déclaré recevable la requête de Kuba Abouem Perpétue Dickoum du Parti Camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) dans le Mbam et Inoubou contre Elecam et demande à Elections Cameroon de corriger les erreurs survenues sur la liste.

Pendant ce temps dans la région de l’Est, le Tribunal administratif procède à l’examen de 14 recours dont il a été saisi. 19 contentieux sont simultanément réglés dans le Nord-Cameroun.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé