Société › Société

Contrebande: plus de 150 perroquets saisis chez des braconniers au Cameroun

Ces derniers ont été interpellés par la police à Maroua dans l’Extrême-Nord du pays

Deux braconniers ont été interpellés par la police à Maroua dans la région de l’Extrême-nord du Cameroun en possession 158 perroquets, indique-t-on au ministère des Forêts et de la Faune (Minfof).

Les perroquets, qui font partie des espèces protégées au Cameroun, avaient été saisis à Bertoua dans la région de l’Est, ont déclaré à la police les contrebandiers qui ne seraient pas à leur premier forfait.

Selon la même source, ces oiseaux étaient convoyés en direction du Nigeria où les attendaient leurs commanditaires. Il s’agirait d’un vaste réseau ayant en bout de chaîne des acheteurs nantis, notamment des Européens.

Depuis quelques années, le trafic des perroquets prospère dans plusieurs régions camerounaises, du fait de son caractère lucratif.

D’après des témoignages concordants, entre le braconnier, l’intermédiaire et l’acheteur final, le prix d’un perroquet peut passer de 25 000 francs CFA à 75 000 francs CFA, voire 150 000 francs CFA.


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé