Sport › Football

Controverse autour des réconciliations Milla – Eto’o et Milla – Iya Mohammed

L’incertitude plane sur la sincérité de ces actes, censés calmer les différentes tensions

On savait Roger Milla et Samuel Eto’o fils en froid depuis la veille de la dernière coupe du monde de football Afrique du sud 2010. Roger Milla, figure légendaire du football camerounais voire africain avait dans une sortie fortement relayée par les médias internationaux, critiqué Samuel Eto’o. Dans son franc parler habituel, Milla avait estimé que l’héritier de son N° 9 ne donnait pas les résultats époustouflants au sein de l’équipe nationale, comme au sein de ses différents clubs en Europe, au vu de son parcours exceptionnel dans les clubs européens. La réponse du berger à la bergère ne s’était pas faite attendre, compte tenu du caractère bien trempée de Samuel Eto’o fils. Le goléador camerounais était monté au créneau les jours suivants, pour s’en prendre aussi à Roger Milla qu’il a toujours clamé comme étant son «idole» depuis sa tendre enfance où il rêvait de devenir footballeur. Quoi qu’il en soit, les deux hommes sont restés en froid et cette situation bien évidemment avait fait les choux gras de la presse sportive. Il a fallu attendre ce mardi, 07 septembre 2010, pour voir Milla et Eto’o fils, fumer enfin, le calumet de la paix. C’était au cours de la tenue de la conférence de presse longtemps annoncée, mais reportée à plusieurs reprises. Mardi à Yaoundé, les deux icônes du sport roi au Cameroun se sont réconciliées à grand renfort médiatique, prenant bien soin de multiplier les accolades devant l’ il des caméras. Eto’o fils a rendu hommage à la légende de notre football, Milla en retour, a complimenté le joueur qu’il appelle son «fils», sur son talent. Face aux journalistes présents, l’on était bien loin des critiques par médias interposés, enregistrées il y a moins de trois mois. Le moment de réconciliation passée, le capitaine des Lions indomptables est revenu sur le dernier mondial soulignant qu’il a envoyé un rapport à la fédération camerounaise de football, Fécafoot et au ministère des sports et de l’éducation physique. Il appartient désormais à ces deux instances de tirer les conclusions qui s’imposent, selon Samuel Eto’o fils, actuellement tourné vers l’avenir au même titre que ses coéquipiers.

Milla – Iya, la mascarade?
Par ailleurs, la réconciliation Milla – Eto’o, intervient au lendemain de l’harmonie retrouvée entre le Président d’honneur de la Fécafoot et le Président de cet organe, Iya Mohammed. Cette réconciliation s’est faite lors de la cérémonie d’installation des nouveaux responsables de la Direction Technique Nationale, au palais des sports de Yaoundé. Pour mémoire, le 21 août dernier, Roger Milla avait fait irruption dans la salle où se déroulaient les travaux du comité exécutif de la Fécafoot pour exiger des excuses de la part du Président Iya Mohammed. Face au refus de celui-ci de s’y plier, Milla avait claqué la porte. La réconciliation entre les deux hommes suscite logiquement quelques interrogations. Iya Mohammed a-t-il présenté ses excuses à l’ambassadeur itinérant ou pas? Cette réconciliation avait-elle juste pour but de faire plaisir au ministre des sports et à l’ il des caméras? En effet, l’attitude des deux hommes lors de cette cérémonie est loin du scénario idéal. Milla en serrant la main du patron de la Fécafoot avait le regard de côté et non en direction de son vis-à-vis. De quoi se demander finalement de qui se moque-t-on dans ce pays ?

Roger Milla et Iya Mohamed lors des installations des DTN
Jean Jacques Ewong)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut