Politique › Institutionnel

Coopération bilatérale: Le grand come back de la Corée du sud au Cameroun

Cela fait un mois que l’ambassade de Corée du Sud a réouvert solennellement à Yaoundé

Etre plus proche du monde à travers des échanges créatifs. Telle est la motivation essentielle de la soirée organisée par la Corée du sud le 17 juin dernier au Palais des congrès de Yaoundé. Il n’y avait pas mieux pour les Coréens de retour au Cameroun de marquer les esprits glisse Tankao, Camerounais en service à la BAD. En effet, cela fait exactement onze ans que la Corée a arrêté officiellement ses relations avec le Cameroun. Nous avons arrêté de fonctionner ici depuis 1998. Ceci, suite à des difficultés économiques que notre pays a traversé. Maintenant que la situation s’améliore, nous voulons renouer les relations entre les deux gouvernements, parce que le Cameroun est un pays avec un potentiel humain doué d’un bagage intellectuel non négligeable, déclare Han, Sun-young Coréen en service à l’ambassade de Corée du sud au Cameroun.

La réouverture solennelle des portes de l’ambassade de Corée du sud, en cette soirée de mercredi 17 juin ne manque pas de drainer un grand nombre de curieux. Expatriés et autochtones sont là, et communient avec les ressortissants de ce pays asiatique. La présence du ministre camerounais Badel Ndanga Ndinga, l’invité de marque de la soirée, témoigne du soutien du gouvernement de la République du Cameroun au « come back » sud coréen. Son arrivée, à 20h 30, déclenche le programme de la soirée. Le mot de bienvenue est prononcé par son excellence Hosung Lee, nouvel ambassadeur de la République de Corée au Cameroun. Le spectacle commence, avec dix danses d’une originalité particulière. Sur le grand podium du palais des congrès : des danseuses habillées de grandes robes à écharpes. Trois couleurs dominent la scène : le rouge, le blanc et le bleu. La beauté physique des danseuses ne passe pas inaperçue. « Mais sont-elles des clowns ? », lâche un spectateur. Toujours souriantes, seuls leurs gestes parfois comiques arrachent les applaudissements du public.

Une prestation de haute facture
Les danseuses coréennes, une trentaine de professionnelles, viennent spécialement de Corée du sud, à l’effet de rehausser l’éclat de l’évènement. Il s’agit de la compagnie de danse de la ville métropolitaine d’Incheon. Un groupe créé en 1981. Selon l’ambassade de Corée du sud au Cameroun, c’est une troupe qui a fait ses preuves au niveau international, à travers ses spectacles. La troupe a su créer étonnement, émotion, distraction et grande satisfaction, d’après le pasteur Congolais, André Mamadzi.

La danse des éventails est celle qui aura le plus marqué les esprits. Elle est une danse traditionnelle populaire en Corée du sud. Selon Tatchin Alex, l’imprésario du jour, son interprétation permet aux spectateurs de voir la beauté de l’espace et de la forme à travers l’esthétisme coréenne. La Salpuri-chum (danse pour chasser le mauvais esprit), elle aussi, est venue davantage émerveiller le public. Toutes vêtues de robe blanche, les danseuses surprennent le public en apparaissant de part et d’autre de la salle avant de rejoindre l’estrade. D’après ces danseuses, les mouvements que décrit le tissu blanc dans l’espace symbolisent les sentiments de joie, chagrin, colère ou souffrance. Cette danse, à l’origine chamanique, était destinée à chasser les mauvais esprits. De nos jours, en tant que danse folklorique emblématique de la Corée, elle représente l’esthétique et l’âme de la culture coréenne.

Le public camerounais de la soirée s’est montré satisfait par cette autre façon de faire les choses. Nous avons entendu d’autres sons de musique, nous avons vu d’autres pas de danse. Une grande différence avec ce que nous pratiquons ici au Cameroun, affirme Fekel Erna. Et comme confirmer le propos de Fekel, le ministre camerounais Ndanga Ndinga et l’ambassadeur coréen Hosung Lee, la main dans la main, ont sautillé sur l’estrade du palais de Congrès, accompagnés des danseurs et d’autres invités de marque.

Le ministre Badel Ndanga Ndinga et l’ambassadeurHosung Lee dansent

flagpedia.net)/n

À LA UNE
Retour en haut