› Eco et Business

Coopération: Comment la Chine appuie le Cameroun

Les multiples réalisations de la Chine au Cameroun matérialisent le soutien de Pékin à Yaoundé

Les relations entre le Cameroun et la Chine sont au beau fixe peut- on dire aujourd’hui au regard de l’implication de la chine dans le tissu économique et social du Cameroun. Dans l’une de nos publications, nous faisions déjà allusion à l’envahissement des marchés camerounais par les commerçants chinois, mais limiter l’action de la chine au niveau du petit commerce de l’agro alimentaire, de l’industrie de l’habillement ou encore à la vente des motos, serait biaiser tout le travail remarquable abattu par les entrepreneurs et investisseurs chinois au Cameroun.

Parmi les signes visibles de la coopération sino camerounaise, arrive en tête le palais des congrès de Yaoundé qui s’impose aujourd’hui comme le lieu par excellence où se déroule la plupart de grandes manifestations et rencontres sous- régionales, le barrage hydroélectrique de Lagdo qui alimente le grand Nord du Cameroun en énergie électrique, l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso à Yaoundé, cette structure hospitalière est venue répondre aux besoins criards en matière d’infrastructures médicales auxquels le Cameroun a toujours fait face. C’est dans ce sillage que se situe d’ailleurs le projet de construction de l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Douala ainsi que le centre pilote des technologies agricoles de Nanga Eboko. L’autre signe de la présence du savoir- faire chinois est à n’en point douter, la construction du palais des sports de Warda au c ur de la capitale camerounaise. On peut aussi inclure dans cette mouvance, la construction récente de deux écoles rurales primaires dans les villes de Nanga Eboko dans la région du centre Cameroun et de Guider dans le grand nord , une option qui montre à loisir que la Chine est entrain d’intégrer un secteur qui était jusque là « réservé » au Japon, pays qui a entrepris la construction des écoles dites « don japonais » au Cameroun.


journalducameroun.com)/n

Plusieurs autres secteurs de l’économie intéresse aussi la Chine. C’est le cas de l’eau avec l’ouverture du chantier des travaux d’alimentation en eau potable dans la ville de Douala dans la Région du Littoral. La chine voudrait également investir dans les domaines miniers industriel et agricole. L’ambassadeur de Chine à Yaoundé, S .E Huang Changquing veille personnellement à la bonne marche de la coopération entre le Cameroun et son pays qui entretiennent des relations diplomatiques depuis le 26 mars 1971. Des relations qui avaient été renforcées lors du sommet Chine Afrique de novembre 2006 à Beijing. Un sommet au cours duquel, le pays de Hu Jintao s’était engagé à soutenir davantage les pays africains dans leur processus de développement. Il s’agit pour Beijing de doubler le commerce bilatéral avec l’Afrique. Il faut toutefois signaler que le commerce entre la Chine et l’Afrique a atteint en 2008, 106,84 milliards de dollars. Et la récente tournée africaine (du 12 au 17 février 2009) du numéro un chinois est une autre illustration tangible de l’implication de la chine dans le développement de l’Afrique.

Couples présidentiels chinois et camerounais
mages.china.cn)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut