Politique › Institutionnel

Coopération : en contexte de tensions le Cameroun reçoit le nouvel ambassadeur de la Guinée équatoriale

S.E Armando Kote Echuaca, nouvel ambassadeur e la Guinée équatoriale au Cameroun chez le Minrex Camerounais

Armando Kote Echuaca, ambassadeur désigné de la République de Guinée équatoriale au Cameroun a présenté les copies figurées de ses lettres de créance hier  au ministre des Relations Extérieures.

En contexte de tension dans les relations entre le Cameroun et son voisin la Guinée équatoriale, le pays de Paul Biya reçoit le représentant du président d’Obiang Nguema. Le diplomate  Equato-guinéen Armando Kote Echuaca a présenté les copies figurées de ses lettres de créance le 10 juin dernier au ministre des Relations Extérieures (Minrex) Lejeune Mbella Mbella.

Le Minrex et  le diplomate équato-guinéen se sont ensuite entretenus sur la coopération bilatérale. Une coopération emprunte à de vives tensions ces derniers mois. On se rappelle que l’année dernière, les autorités équato-guinéennes avaient lancé un projet de construction d’un mur de séparation au niveau de la frontière entre les deux pays. Un mur qui avait visiblement empiété sur le sol camerounais. Du coup, les autorités camerounaises ont renforcé  le dispositif militaire tout le long de cette frontière, non sans avoir attiré l’attention des hautes autorités de Malabo qui avaient alors promis d’arrêter le chantier.

Contre toute attente, la Guinée équatoriale a entrepris depuis quelques mois un autre projet, celui de la construction des miradors le long de cette frontière. Comme ce fut le cas pour le mur de séparation, les trois miradors à construire ne respectent pas le tracé de la frontière entre les deux pays.

Par ailleurs, tout le long de la frontière, les Equato-guinéens ont réalisé une route bitumée. Sur la partie camerounaise, ils ont entamé un terrassement et entreposé des pierres pour la construction d’un mur de séparation et des miradors. C’est grâce à la présence renforcée des troupes camerounaises que ces chantiers ont dû être arrêtés.

Incursions militaires

Selon les autorités locales et les populations camerounaises riveraines approchées par le journal Cameroun Tribune, les manœuvres de provocations des Equato-guinéens sont récurrentes. « Il y a quelques mois, les incursions des militaires de ce pays voisin en territoire camerounais avaient poussé le Cameroun à installer un dispositif militaire renforcé dans la zone », affirme le quotidien national.

Le diplomate  Equato-guinéen Armando Kote Echuaca arrive donc dans un contexte particulier. Il remplace Anastasio Asuma-Mum Munos et hérite de tous ces dossiers chauds.

Né le 14 avril 1966, S.E. Armando Kote Echuaca a fait ses premières années d’études scolaires et académiques à Bata et à Malabo, avant d’être admis à l’université de diplomatie de Madrid en Espagne. Il sera reçu dans les prochains jours par le président de République Paul Biya à qui il fera la présentation solennelle des lettres de créances.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé