› Eco et Business

Coopération : Examen des projets avec les pays émergents

Le ministère en charge de l’économie passe en revue les engagements en cours de réalisation dans le cadre des partenariats avec les pays émergents

Le ministère de l’économie, la planification et l’Aménagement du territoire au Cameroun (MINEPAT), a débuté mardi 18 décembre 2012, la revue des différents projets exécutés sur la base de la coopération avec les pays émergents. Il est question pour nous de mesurer les progrès accomplis et les résultats obtenus dans la mise en uvre des projets au cours de l’année 2012 et amender les chronogrammes d’activités pour l’année 2013, a expliqué Charles Assamba Ongodo, le Chef de Division de la Coopération avec les Pays Emergents au MINEPAT. Durant deux jours, les participants vont dégager les difficultés, examiner les progrès réalisés, examiner les niveaux de décaissement de chaque projet et surtout présenter un chronogramme d’activités pour l’année 2013. Nous espérons surtout au terme de nos travaux, mettre en évidence les progressions qui ont été faites vers l’atteinte des différents résultats définis dans les différents documents de projet. Là où il y a encore des contraintes, nous allons formuler des recommandations pour accélérer la progression vers les différents objectifs à atteindre, a indiqué Monsieur Ongodo.

Un point intéressant de l’ordre du jour aura été celui de la mobilisation des fonds de contrepartie dans le cadre du budget programme. C’est un point important à examiner, car, dans la mesure où le budget se présente aujourd’hui sur des programmations trisannuelles, il est important de savoir comment on va faire si survient ente temps un accord de partenariat obligeant le gouvernement à apporter une contrepartie est ce qu’il faut envisager de nouveau crédits, qui en aura la compétence tels sont les questions qu’on se pose, a affirmé un cadre du MINEPAT. Pour les projets dont les conventions de partenariat sont disponibles, les exposants ont fait savoir qu’il ne se posait pas de problème. Ils seront désormais intégrés lors de la préparation du budget dans les programmes des ministères techniques compétents, avec le financement extérieur attendu. Des conférences de programmation des fonds de contrepartie devraient permettre d’encadrer ces inscriptions, a expliqué un expert du Ministère de l’économie.

Dans la logique gouvernementale, le fait de prendre en compte les contreparties du Cameroun dans les projets des ministères permettra de contribuer à la disposition diligente des fonds de contreparties. D’un autre côté, il est admis que la programmation triennale sécurise l’engagement de l’Etat sur une période de trois ans contribuant à apporter un début de solution à l’insuffisance parfois constatée sur ces fonds. La difficulté interviendra lorsque des projets à contrepartie interviendront en plein exercice triennal. Les participants ont proposé que le MINEPAT en assure la gestion dans le cadre du chapitre des « interventions de l’Etat ». Le chemin est encore long et doit faire face à de nombreux défis. Les ministères ont encore du mal à réaliser une bonne programmation des financements extérieurs. Au sein des administrations, la logistique de gestion des projets est parfois très lourde et ne permet pas une prise rapide des décisions. Les réflexions menées sur ce sujet sont d’une importance capitale. Avec le budget programme, les ministères devront se montrer plus efficients dans l’évaluation des apports du gouvernement. Il est difficile de savoir jusqu’à quelle période le MINEPAT accompagnera les ministères qui connaissent des retards. De toute évidence, cette réponse qui n’est que transitoire risque de durer encore longtemps.

Le ministère en charge de l’économie passe en revue les engagements en cours de réalisation dans le cadre des partenariats avec les pays émergents
icameroon.com)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé