Politique › Institutionnel

Coopération: Idriss Deby attendu au Cameroun ce mercredi

Le communiqué de la présidence camerounaise parle de visite d’amitié et de travail

Le président tchadien Idriss Deby Itno arrive ce mercredi au Cameroun à 15 heures 30, pour rencontrer son homologue Paul Biya. Rien ne laissait prédire une telle rencontre. La surprise a donc été générale. Le président camerounais sera à l’aéroport pour accueillir le tchadien. Le programme du séjour prévoit un tête à tête à la présidence de la république du Cameroun à 17heures 30 et le soir, un diner offert par le couple présidentiel à son invité. Selon les experts des relations Tchad-Cameroun, de nombreux sujets pourront être à l’ordre du jour de la rencontre entre les deux hommes.

Des discussions prévues sur les problèmes financiers de la sous-région
Le premier est relatif aux scandales répétés à la Banque des États de l’Afrique Centrale et ses conséquences. L’affaire du détournement des fonds dans cette institution et les conséquences qui pourraient en résulter sur le choix du futur gouverneur semblent être préoccupant. Ces derniers jours le Tchad autant que la Guinée équatoriale et le Congo ont semblé être favorables à une remise des accords de Fort-Lamy (Ndjamena) qui donne le poste de gouverneur exclusivement au ressortissant gabonais. La position du Cameroun n’est pas connue, mais mériterait d’être discutée. Le prochain sommet des chefs d’État de la sous-région est prévu pour le mois prochain au Congo-Brazzaville.

De nombreuses autres questions éventuellement à l’ordre du jour
Autre préoccupation, le Cameroun et le Tchad partagent en commun le lac Tchad qui actuellement est menacé d’extinction par le réchauffement climatique. Les deux hommes pourraient s’entretenir sur le sujet à l’effet d’avoir une position commune à défendre lors du prochain sommet de Copenhague sur les changements climatiques. La construction du port en profonde de Kribi dont les travaux préliminaires ont débuté pourra aussi être discutée. Le pétrole tchadien est acheminé par le Cameroun qui abrite deux des trois stations de pompage sur la côte camerounaise. Le dernier sujet de discussion pourra être la question des refugiés tchadiens. Lors des troubles survenus l’an dernier au Tchad, 20 000 d’entre eux ont traversé la frontière camerounaise. La logistique limitée du haut-commissariat au refugiés est de nature à créer une crise humanitaire dans la région de l’extrême nord du Cameroun.

Petit point de discorde
Les relations entre le Cameroun et le Tchad sont qualifiées de bonnes. Mais les experts trouvent surtout qu’elles sont fondées sur des intérêts mutuels. Le Cameroun est la principale porte de sortie et d’entrée par voie terrestre et maritime pour le Tchad. Côté tchadien, les gouvernements tchadiens successifs ont toujours empêché l’arrivée des troubles des rebelles soudanais dans l’extrême nord du Cameroun. De nombreux camerounais affirment pourtant se sentir rarement en sécurité au Tchad. La visite d’Idriss Deby survient alors qu’un journaliste camerounais rédacteur en chef du journal La Voix, a été sans véritable raison apparente reconduit à la frontière tchadienne de Kousseri. Les autorités tchadiennes reprocheraient justement entre autres au journal, la reprise des informations sur les scandales à la BEAC. Aux dernières nouvelles le journaliste disait craindre pour la sécurité de sa famille restée à Ndjamena.
Le président Deby partira du Cameroun jeudi 29 dans la matinée

Idriss Déby

chadembassy-usa.org)/n

À LA UNE
Retour en haut