Société › Société

Coopération internationale: la commune de Dschang a accueilli trois continents

Du 1er au 08 mars 2015, des communes de Haïti, Guinée Conakry et France se sont retrouvées pour évaluer leur projet commun portant sur les questions d’eau et d’assainissement.

La commune de Dschang a accueilli, du 01er au 08 mars 2015, la troisième réunion du comité de pilotage du projet DANK. Il s’agit d’un programme axé sur l’eau et l’assainissement, qui réunit vingt-quatre communes de la communauté urbaine de Nantes métropole, la commune guinéenne de Kindia, quatre communes de l’association des communes du Grand’Hanse en Haïti et la commune de Dschang. En dehors des représentants de Kindia qui n’ont pas pu effectuer le déplacement pour cause d’épidémie Ébola, les autres collectivités territoriales décentralisées ont effectivement pris part aux travaux.

La cérémonie d’ouverture officielle de ces travaux qui se tenaient pour la première fois en terre camerounaise, a eu lieu à la salle des actes de la commune de Dschang, le 03 mars 2015. Le maire hôte, Baudelaire Donfack, a pris la parole pour saluer «une base concrète et réussite de la coopération internationale décentralisée». Grâce aux financements obtenus de ce jumelage, la commune de Dschang a pu créer une agence municipale de l’eau et de l’énergie. Cet organe a trouvé les financements auprès de divers bailleurs. L’argent a servi à construire un château d’eau à Foréké-Dschang, des dizaines de points d’eau tant en zone urbaine que rurale, une micro-centrale hydro-électrique qui dessert le village Tchouadieng en électricité. Par ailleurs, les études pour la construction d’une micro-centrale hydro-électrique sur les chutes de Lefock à la sortie sud de la ville sont avancées, a précisé le maire. En outre, une agence municipale de gestion de déchets verra bientôt le jour, avec un projet de valorisation des déchets financé en grande partie par l’Union européenne.

Pour sa part, la vice-présidente de la communauté urbaine de Nantes métropole, Marie Hélène Nedelec, a salué l’accent mis sur les questions environnementales dans ce projet. Car, «quand on agit sur les déchets, on agit sur le réchauffement climatique». Pierre David, maire de Beaumont en Haïti et coordinateur de l’association des mairies du Grand’hanse (AMAGA), s’est dit heureux de mettre les pieds pour la première fois en terre africaine pour un partenariat sud-sud.

Visite du chateau d’eau de Meka’a à Foréké-Dschang.
West Cameroon Regional News Agency)/n

Envoyé spécial de la communauté urbaine de Nantes métropole et personne ressource de la coopération entre les communes de Nantes et de Dschang, Antoine Longet est revenu sur la structuration du projet DANK. Il le décrit comme une originalité qui permet aux villes du sud de s’entraider. Il a démarré en 2013 et prendra fin en 2016, avec un budget de un million 300 mille euros, soit 851 millions 500 mille F CFA. Chacune des communes concernées apporte sa contribution. Le reste est supporté par des associations de la région de la Loire, en France. Ce Français a insisté sur le fait que ce programme ne finance pas directement des projets, mais recrute des cadres municipaux capables de monter de bons projets, lesquels sont soumis à de bailleurs de fonds, à l’instar de la mise en place de l’agence municipale de gestion des déchets de Dschang qui a pu accrocher les financements de l’Union européenne. En outre, le programme DANK met l’accent sur la gouvernance et facilite l’échange d’expérience entre les communes qui en font partie.

Réunion de lancement des assises du comité de pilotage.
West Cameroon Regional News Agency)/n

Les assises de Dschang ont permis d’évaluer et d’adopter toutes les dépenses effectuées par les communes-membres dans le cadre des financements mis à leur disposition et de valider le programme d’action pour l’année 2015. Les membres du comité de pilotage ont visité quelques ouvrages réalisés par l’agence municipale de l’eau et de l’énergie de Dschang, elle qui a été mise en place par des cadres recrutés par le projet DANK. Le château d’eau nouvellement érigé au quartier Meka au sud de la ville a particulièrement retenu l’attention. Les quatrièmes assises du comité de pilotage de ce projet auront lieu en 2015 dans la commune de Geremi, en Haïti.

Photo de famille à l’issue de la réunion de lancement des assises du comité de pilotage.
West Cameroon Regional News Agency)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé