Politique › Institutionnel

Coopération: Un envoyé du gouvernement australien à Etoudi

William Fischer a été reçu en audience par le président de la république du Cameroun au terme d’une visite au cours de laquelle il a rencontré aussi des membres du gouvernement

Le Président Paul Biya a reçu, mercredi 03 octobre 2012, M. William Fischer, envoyé spécial, porteur d’un pli fermé de Julia Gillard, Premier Ministre d’Australie, adressé au Chef de l’Etat. Il était accompagné au Palais de l’Unité de S.E.M. Ian Mcconville, Haut Commissaire d’Australie au Cameroun, avec résidence à Abuja au Nigeria. Aucune information sur le contenu du message, mais officiellement, la mission avait pour objectif l’écoute et l’apprentissage. « L’Australie a un programme de coopération avec le Cameroun ; pour le suivre, il faut connaître les v ux et les priorités du Cameroun. Le Premier Ministre nous a dit à cet effet qu’il faut qu’on s’entraide sur les secteurs agricole, minier et sur le secteur de l’énergie qui est un élément nouveau pour lequel nous allons définir ensemble ce que nous allons faire », a déclaré monsieur Fischer. Sur le plan bilatéral, le diplomate australien a dit avoir relevé que les secteurs agricole, énergétique et minier figurent parmi les priorités de développement du Cameroun. Il a proposé la disponibilité et l’expertise de son pays pour accompagner le Cameroun dans ce processus. L’audience avec le président de la république marquait la fin d’un séjour qui avait débuté plus tôt. Dans la journée de mardi, il a échangé avec le Premier ministre et aussi le ministre des mines et de l’industrie, domaine où on retrouve au Cameroun des filiales d’entreprises australienne Sundance Ressources. Des sources proches de la haute administration indiquent que cette visite est la suite des échanges initiés par le Premier ministre, lors de son déplacement à l’occasion du dernier sommet du Commonwealth qui s’était tenu en Australie.

L’Australie n’a pas jusqu’ici montré un intérêt particulier pour l’Afrique subsaharienne. La présence australienne sur le continent africain est très souvent présentée comme diplomatique et économique. Mais cette perception est vite atténuée par le nombre limité et quasiment inexistant de représentations diplomatiques et un faible niveau des échanges entre le continent noir et l’île continent. Sur la non présence d’une représentation diplomatique au Cameroun, William Fischer justifie cette situation par « une question de finances » dont son pays ne « dispose pas encore suffisamment pour créer des ambassades partout » où il le désire. « La création d’une ambassade au Cameroun, un pays que je considère comme étant important sur le continent est une priorité dans l’avenir », a-t-.il fait savoir. Généralement aussi, l’Australie a une ligne de conduite diplomatique qu’elle applique partout. S’assurer que le monde est en paix et que cela permettra à son peuple de vivre tranquille. Monsieur Fischer l’a d’ailleurs évoqué à demi-mots. « Le Cameroun est très avancé dans le domaine de maintien de la paix, L’Australie respecte beaucoup les efforts du Cameroun dans le domaine du maintien de la paix et cherche à apprendre de ses expériences pour améliorer notre propre action en la matière », a fait savoir l’émissaire australien à la sortie de son entretien avec le Premier Ministre.

Le Président Paul Biya a reçu, mercredi 03 octobre 2012, M. William Fischer, envoyé spécial australien
Prc)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé