International › APA

Coronavirus et faits de société au menu de la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais, parvenus vendredi à APA, traitent d’une diversité de sujets allant de la recrudescence de la maladie à coronavirus à l’affaire des Centres de redressement de Serigne Modou Kara.L’AS affiche à sa Une une photo du ministre de la Santé très déterminé qui indique « qu’un (nouveau) couvre-feu n’est pas exclu si les cas de Covid-19 augmentent ». Abdoulaye Diouf Sarr prévient que « toutes les dispositions seront prises pour éviter une seconde vague (au Sénégal).

Dans Vox Populi, Diouf Sarr est même catégorique, « s’il faut en aller au couvre-feu pour sauver les Sénégalais, on va en arriver là» informe le patron de la Santé qui lance un cri d’alerte sur le danger d’une seconde vague. « Il faut se rendre à l’évidence quelque chose est en train de se passer » dit-il dans les colonnes de Vox Populi.

Application des mesures restrictives, « l’Etat met le max » titre Le Quotidien. A ce titre, les autorités vont mettre le maximum pour le « retour du contrôles dans les transports en commun et les lieux de rassemblements » et le journal d’indique que l’option d’un second « couvre-feu » n’est pas à exclure.

L’Observateur parle de son coté du vaccin anti-Covid, comme une « piqûre de rappel d’une réticence farouche d’une partie du peuple ». Dans un jeu de mots, le journal parle de « heurts du démarrage du vaccin anti Covid-19 » face au rebond de la maladie à coronavirus. L’Observateur qui cite Marie Khemesse Ngom, directrice de la Santé, informe que « le Sénégal fera sa soumission d’ici le 7 ou 8 décembre ».

Sur un autre registre, l’affaire des Centres de redressement de Kara continue d’alimenter la presse. Dernier épisode en date, les « excuses du marabout ». Face au tollé soulevé par ses Centres de redressement, « Général Kara capitule » titre Le Témoin. Pendant ce temps, Le Quotidien informe que « le général bat en retraite ». Dans les colonnes du journal, Serigne Modou Kara précise « que troubler l’ordre public n’a jamais été (son) intention ». Avant d’ajouter : « A tous ceux qui voudraient mettre en place une agence de sécurité, je leur demande de se conformer à la loi. Je demande à mes disciples de se débarrasser des tenues»

EnQuête affiche une photo Serigne Modou Kara, l’air hagard, qui « présente ses excuses » avant d’ajouter, « j’ai vu ces derniers jours ce que vivent ces jeunes, je demande pardon aux chefs religieux et aux autorités ». Le marabout dans des propos rapportés par le journal, affirme « qu’il ne fera jamais rien qui puisse déstabiliser le pays ou faire mal aux populations ».

En politique, Sud Quotidien analyse l’ouverture du gouvernement aux alliés doublée de la mise à l’écart des ténors de l’APR (Alliance pour la république, dirigée par Macky Sall), « quand Macky livre les communes aux opposants » s’exclame le journal. Le journal d’analyser que « compte tenu du pesant électoral de ces ténors de l’Apr mis au frigo, certaines communes ou chefs-lieux de commune risquent de tomber sous l’escarcelle d’opposants ou d’anciens opposants devenus alliés, à la prochaine élection municipale ».

Walf Quotidien commémore l’An II de la disparition du fondateur de Groupe Sidy Lamine Niass. « Sidy, une vie de rêve » raconte le journal qui donne la parole à Jean Meissa Diop qui « réchauffe le bol de Sidy ». Dans les colonnes du journal, son fils Cheikh Niass, nouvel administrateur du Groupe apporte des précisions sur la ligne éditoriale du Groupe, « Walf n’est pas contre le pouvoir, (mais est) là pour le peuple ».

En sport, Stades Quotidien revient l’hommage de la nation à l’ancien international sénégalais décédé dimanche en France. Le journal informe que « Macky Sall va accueillir et décorer Pape Bouba Diop ». La Fédération sénégalais de football mobilise les anciens de 2002, la famille du football sénégalais sera au rendez-vous soutient Me Augustin Senghor, président de la FSF.

Record, l’autre quotidien sportif parle de l’arrivée de la dépouille ce vendredi en mentionnant les « adieux de la Nation à Pape Bouba ». Pape Bouba a reçu les « honneurs de la république » puisqu’il a été élevé au rang de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite par Macky Sall. Le premier et meilleur buteur du Sénégal en phase finale de coupe du monde va reposer pour l’éternité au cimetière de Dangou de Rufisque, où il sera inhumé samedi.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé