Société › Société

Corruption: le colonel camerounais Ango Ango interdit d’entrée aux Etats-Unis

Colonel Ango Ango (c) Droits réservés

Le département américain a classé dans sa liste noire un haut responsable l’armée camerounaise du fait de son implication dans une affaire de corruption en lien avec le trafic d’espèces sauvages.

Une déclaration du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo datée du 09 juillet, le colonel Jean Claude Ango Ango, persona non grata sur le sol américain.

Des soupçons de corruption en rapport avec le trafic d’espèces sauvages protégées pèsent sur lui.

Cette mesure rentre s’appuie sur des instruments et conventions internationaux . Notamment sur «l’instruction 7031 (c) de la Loi de 2019 portant affectation de crédits du Département d’État, Opérations étrangères et programmes connexes. L’article 7031 (c) prévoit que, dans le cas où le secrétaire d’État dispose d’informations crédibles selon lesquelles des fonctionnaires de gouvernements étrangers ont été impliqués dans une affaire de corruption grave ou une violation flagrante des droits de l’Homme, ces personnes et les membres de leur famille immédiate ne peuvent entrer aux États-Unis». C’est en 2017 que le Colonel Ango a été nommé inspecteur général à la gendarmerie.

Ainsi, l’épouse du colonel, Mme Engono Akomo est elle aussi classée dans la liste noire. Du côté du ministère de la Défense (Mindef), «c’est un non événement!» On y indique d’ailleurs que le mis en cause serait d’ailleurs en retraite.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé