International › APA

Côte d’Ivoire: 30.000 soldats seront déployés pour la sécurisation des élections locales

Quelque 30.000 soldats (policiers, gendarmes et militaires) seront déployés pour la sécurisation des élections municipales et régionales ivoiriennes prévues le 13 octobre prochain, appris APA jeudi de source officielle.L’annonce a été faite à Abidjan par Alain Dogou, le vice-président chargé de la logistique, de l’informatique et de la sécurité de la  Commission électorale indépendante (CEI), organe chargé d’organiser les élections en Côte d’Ivoire, qui s’exprimait lors d’une cérémonie de remise officielle de la liste électorale définitive aux groupements politiques et aux candidats des élections locales. 

« Nous avons dans le cadre du plan de sécurisation des élections municipales et régionales, un effectif de 30.000 gendarmes, policiers et militaires qui seront déployés par l’état-major des armées», a fait savoir M. Dogou soulignant cependant que  ces 30.000 forces «ne suffisent pas».

Relevant des menaces identifiées par la CEI en rapport avec ces élections, M. Dogou a indiqué (sans les nommer) que 40 communes, une région,  un département et une sous-préfecture présentent des « menaces particulières ».

 «Ces localités feront l’objet d’un traitement particulier. A partir du 08 octobre prochain, il y aura une présence des forces dans ces zones pour dissuader toutes les personnes qui auront des velléités d’entraves au processus », a-t-il assuré  énumérant au nombre desdites menaces, les intimidations et actes de violence sur la population, les entraves à l’accès aux lieux et aux bureaux de vote et les appels au boycott.

Poursuivant, il a fait remarquer que les soldats ont été instruits à l’effet d’anticiper toute menace tendant à arrêter ou empêcher les électeurs.

« Ils vont aussi sécuriser les activités politiques des candidats sur le terrain et les axes routiers entre les départements», a ajouté M. Dogou.

 Les municipales et régionales ivoiriennes prévues le 13 octobre prochain,  auront lieu dans 31 circonscriptions pour les élections des conseillers régionaux et dans 201 circonscriptions pour celles des conseillers municipaux.

Quelque 88 listes de candidatures sont en lice pour les régionales et 684 listes pour les municipales. La campagne électorale de ces élections couplées,  s’ouvre le 28 septembre à 00 heure pour s’achever le 11 octobre 2018 à minuit.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut