› International

Côte d’Ivoire: à Abidjan, Nicolas Sarkozy appelle à ne pas succomber à la peur

Cette visite prévue de longue date, avant les attentats de Grand-Bassam, a permis aussi à l’ancien chef d’Etat français de rencontrer les étudiants de l’université d’Abidjan et la communauté française

« Nul n’est aujourd’hui à l’abri de la barbarie et en venant ici, nous avons voulu dire à tous ceux qui ont envie de venir en Côte d’Ivoire : la situation est parfaitement sûre. Il ne faut pas donner raison à ces barbares. Il ne faut pas avoir peur », a déclaré Nicolas Sarkozy lors d’un discours à l’université Félix Houphouët-Boigny.

Avant d’aller présenter ses condoléances au président Alassane Ouattara, Nicolas Sarkozy a reçu une véritable ovation en pénétrant dans l’amphithéâtre A de l’université.

L’ex-chef d’Etat français a tenu un discours sur l’importance d’unir les forces de l’Europe et de l’Afrique face au terrorisme, un discours qui a plu à un large auditoire, comme à cette étudiante: « Sarkozy a très bien parlé. Son discours nous a vraiment touchés. Nous disons merci pour tous les conseils, merci pour le développement qui soutient la Côte d’Ivoire ».

Parmi des centaines de participants conquis par l’ex-président français, un jeune paraît plus circonspect sur les causes de la violence terroriste qui frappe la Côte d’Ivoire et l’Afrique de l’Ouest: « Le terrorisme dont on parle a été favorisé par la chute du colonel Kadhafi, qui a eu un impact considérable sur notre sécurité. Les armes sont venues de Libye et aujourd’hui la Libye est incontrôlable. Cela affecte notre sécurité. » A l’époque, le président français, «c’était Nicolas Sarkozy». « Et j’aurais aimé qu’il demande pardon aux Africains », confie cet étudiant.

Nicolas Sarkozy ne répondra pas à cette question. Après avoir rencontré les sympathisants ou adhérents républicains d’Abidjan, il est reparti pour Paris.


© REUTERS/Thierry Gouegnon)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé