International › APA

Côte d’Ivoire: lancement du Prix Houphouët-Boigny pour la promotion du génie civil

Le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la promotion du génie civil a été lancé samedi à Abidjan, à l’occasion de la première édition des « Rendez-vous du génie civil », une plateforme de rencontre des acteurs du secteur.

Selon M. Hyacinthe Moni N’Guessan, ingénieur civil, le président du Comité d’organisation, le « Prix Félix Houphouët-Boigny pour la promotion du Génie Civil », a été initié parce que « c’est le porteur de cette grande vision qui a doté la Côte d’Ivoire de grandes écoles de formations scientifiques ».

De ces grandes écoles de formation de référence, dont l’ENSTP, aujourd’hui ESTP membre de l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro, sont issus la majorité des ingénieurs civils de Côte d’Ivoire. 

Pour cette première édition du Prix Félix Houphouët-Boigny, premier Président de la Côte d’Ivoire, il a été remis des tableaux honorifiques à quelques anciens. 

Cette distinction honorifique représente l’acte commun par lequel les ingénieurs civils veulent « formaliser leurs admirations et leurs reconnaissances à nos devanciers pour le merveilleux travail à la fois d’inspiration, de formation et d’encadrement », a précisé M. Moni. 

Le Comité de distinction a honoré des personnalités pour cette première édition notamment pour leur « contribution à la promotion du génie civil ». L’on a Dr Amédé Koffi Kouakou, l’actuel ministre de l’Equipement et de l’entretien routier, Dr Memin Messou, Ezan Akélé, Dr Silué Siele, Antoine Adou, Adama Coulibaly et Germain Ollo.   

Le directeur de Cabinet Aristide Yao, représentant le ministre ivoirien de l’Équipement et de l’entretien routier, a salué cette première édition des « Rendez-vous du génie civil », qui constitue une plateforme d’échanges entre les acteurs du secteur.

Il s’est aussi félicité de ce que cela permet de donner des retours d’expériences sur les différents projets qui sont réalisés, et d’avoir des infrastructures de qualité, avant d’ajouter que le ministère s’attèlera à accompagner cette initiative à se maintenir dans le temps. 

M. Hyacinthe Moni Nguessan, ingénieur civil, le président du Comité d’organisation, a indiqué que cette plateforme se veut une « rencontre annuelle pour permettre aux ingénieurs civils de se concerter, de se parler et aborder les sujets pertinents du secteur ».  

Cette 1ère édition a pour thème « La contribution du génie civil à la vision d’une Côte d’Ivoire émergente, rassemblée et solidaire », la trame de la vision gouvernementale. Une thématique pour comprendre la démarche du gouvernement dans le développement du pays et ses attentes. 

A l’occasion de cette 1ere édition, il y a eu également la proclamation des résultats du « Prix Jean-Michel Moulod » pour le meilleur retour d’expériences. Ce prix revient sur le devoir de chaque ingénieur qui a travaillé sur des projets importants (structurants).

« L’instauration de ce prix nous donne l’exceptionnelle opportunité de rendre un hommage de principe et de devoir à cet ingénieur », un ancien ministre qui a été durant 25 années au service de l’économie nationale, et transformé les ports de San-Pedro et d’Abidjan. 

Le 1er Prix Jean-Michel Moulod a été décerné l’ingénieur Anne Deli de Razel-BEC pour le projet de l’aménagement de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise. Le 2e Prix est revenu à l’ingénieur Farman Konan du port d’Abidjan pour le projet de construction du 2e terminal à conteneurs. 

Le troisième prix Jean-Michel Moulod a été attribué à l’ingénieur Flore Kloukouie de LBTP pour le projet de révisions des règles techniques de construction de génie civil en Afrique intertropicale: le projet d’élaboration des référentiels techniques sur les bétons dégradés. 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé