› International

Côte d’ivoire: Le gouvernement menace de fermer certaines ambassades

L’annonce a été faite dans la soirée de mardi par le porte-parole du gouvernement de Laurent Gbagbo

Une réponse aux décisions prises
Le gouvernement de Laurent Gbagbo a menacé de fermer les représentations diplomatiques des états qui reconnaîtront les ambassadeurs ivoiriens nommés par Alassane Ouattara. Il nous revient que certains gouvernements, disant agir sur la base des correspondances émanant de M. Ouattara, entendent mettre fin à la mission de nos ambassadeurs dans leur état, a déclaré à la télévision nationale, Ahoua Don Mello, porte-parole du gouvernement Laurent Gbagbo. Aussi le gouvernement vaudrait-il faire connaître que face à des telles décisions, il se réserve le droit d’appliquer la réciprocité en mettant fin à la mission en Côte d’Ivoire des ambassadeurs des pays concernés, a-t-il ajouté. Une réponse à certains faits qui sont survenus durant les dernières 72 heures. Les Nations unies auraient validé, la semaine dernière, le remplacement du représentant à New York de la Côte d’Ivoire acquis à Laurent Gbagbo, Alcide Djédjé, par un émissaire nommé par Alassane Ouattara, Joseph Bamba Youssoufou. Dans le même temps, on apprend que la procédure d’agrément de l’ambassadeur ivoirien en France choisi par le gouvernement d’Alassane Ouattara est en cours, selon une annonce mardi, du porte-parole du ministère français des affaires étrangères, Bernard Valerio, qui n’a pas précisé de nom. La situation est assez délicate pour la Côte d’Ivoire, sur laquelle plane l’ombre d’une intervention militaire française. Un fait de plus en plus probable, si Laurent Gbagbo devait en venir à expulser des diplomates français du pays qu’il dirige. Le ministre français de la défense avait fait savoir que si un seul français était menacé en Côte d’ivoire, la France interviendrait de façon inévitable. Cette ambiance de menace française survient alors qu’à Abidjan, Laurent Gbagbo a reçu, toujours ce même mardi, les présidents du Bénin, de la Sierra Leone et du Cap-Vert. La rencontre aura duré à peu près deux heures et demie. Le temps pour les émissaires d’expliquer de vive-voix l’ultimatum de la CEDEAO.

Peu d’information sur la médiation
Au final, peu d’information sur les conclusions de la rencontre. Tout s’est bien passé, a seulement déclaré le président Yayi Boni du Benin. Les émissaires ont ensuite rencontré Alassane Ouattara, reconnu vainqueur de la présidentielle par la commission électorale indépendante et soutenu par de nombreux pays étrangers, tous derrière la France. Toujours dans la journée de mardi, un convoi de la mission des nations unies en Côte d’Ivoire a été attaqué à Abidjan par une foule nombreuse. Un Casque bleu a été blessé avec une machette et un véhicule a été incendié lors de cet incident. Le calme est revenu grâce à l’intervention du chef d’état-major des forces fidèles à Laurent Gbagbo. Le convoi des Nations unies se dirigeait vers la centrale thermique de Youpougon, un quartier entièrement acquis à la cause de Laurent Gbagbo. Le chef d’escadrille des forces onusienne a curieusement déclaré s’être égaré. Un argument qui ne convainc pas de nombreux observateurs mais l’intervention des forces armées fidèles à Laurent Gbagbo, devrait être prise en considération dans les prochains débats onusiens, qui ne peuvent prétendre que la sécurité ne règne pas en Côte d’Ivoire. Ce mercredi 29 décembre 2010, Abidjan s’est levé dans la calme. Le mot d’ordre de grève lancé par le camp d’Alassane Ouattara n’a pas été suivi. Dans son ensemble, la société civile ivoirienne semble ne pas vouloir se prêter aux jeux des politiciens. La menace d’un nouvel embrasement plane toujours alors le meeting prévu ce mercredi à Abidjan par le puissant mouvement des jeunes patriotes a été repoussé. Le chef de ce mouvement, Charles Blé Goudé, qui est l’actuel ministre de la jeunesse dans le gouvernement de Laurent Gbagbo a souvent montré qu’il savait mobiliser ses militants dans le passé.


http://berthoalain.files.wordpress.com)/n

Une partie de la jeunesse prête à l’affrontement
La grande manifestation prévue ce mercredi contre le complot étranger a été annulée par Laurent Gbagbo. Nous avons appris que d’autre jeunes ont décidé de venir aussi sur la Place de la République pour manifester et je voudrai faire savoir que nous on ne se plait pas à voir couler le sang des ivoiriens. Il y a ceux qui se gonflent le torse en disant, il y a eu 100 morts, 200 morts, nous on dit ce n’est pas normal, donc la manifestation est repoussée, cependant nous tiendrons un grand meeting d’information cet après midi a-t-il déclaré. Le temps semble jouer en faveur de Laurent Gbagbo. D’une part, la communauté internationale est face à un dilemme: Jusqu’ici, le président aux commandes de la Côte d’Ivoire a déjà fait plusieurs gestes d’apaisement en recevant les émissaires d’une DEDEAO – qui lui coupe l’accès aux finances et menace de le déloger par la force – en calmant le jeu au profit des militaire de l’ONU et en annulant une marche qui aurait entrainé des dérives. En face, on continue au contraire de multiplier des menaces et aussi un peu de provocation. De l’autre côté, le discours sur le complot semble avoir marché et de nombreux ivoiriens sont solidaires de cette manière de voir les choses. Cela justifie d’ailleurs le peu de volonté à suivre les appels à la grève, un test de sondage grandeur nature que la communauté internationale se refuse aussi à voir. En 2002, alors que la crise éclatait au nord de la Côte d’Ivoire, la même communauté internationale avait pourtant – malgré de nombreuses atrocités commises – invité à la retenue et au dialogue. Les observateurs comprennent mal aujourd’hui pourquoi le recours à la force est plus envisagé aujourd’hui. Blé Goudé a prévenu, ils ne trouveront pas le président Laurent Gbagbo seul, ils trouveront des millions d’ivoiriens qui se battront jusqu’au bout.


http://d.yimg.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé