› International

Côte d’ivoire: Le RDR a bel et bien invité le FPI à rentrer au gouvernement, rapporte la presse!

Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus ce vendredi 13 décembre

Les journaux quotidiens ivoiriens parus vendredi commentent largement le débat sur l’entrée au gouvernement du Front populaire ivoirien (FPI), en relevant que le parti présidentiel a bel et bien invité son opposition incarnée par la formation politique de l’ancien Chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, à rentrer au gouvernement.

La presse ivoirienne se fait l’écho de la déclaration faite jeudi à Tiébissou (Centre) par le Président Alassane Ouattara qui salue la rencontre entre son parti, le Rassemblement des républicains (RDR) et le FPI. Les deux formations se sont rencontrées le lundi dernier à l’initiative du FPI après plus d’une décennie de rupture.

A l’entame d’une visite d’Etat dans la région du Belier et dans le district autonome de Yamoussoukro, le Président Alassane Ouattara a espéré, mercredi, à Didiévi (Centre) que l’opposition va rejoindre bientôt le gouvernement.

Le quotidien Soir Info écrit « Ouattara salue la rencontre entre le RDR-FPI ». Dans le même sens, Le Mandat renchérit en rapportant que Alassane Ouattara se «réjouit de la rencontre RDR-FPI ». Ce quotidien va plus loin et soutient que le président ivoirien « encourage le dialogue RDR-FPI ».

Fraternité Matin, le journal à capitaux publics, affiche en Une que « le Chef de l’Etat a réitéré son appel au rassemblement », en estimant qu’ensemble nous irons plus vite. Le confrère souligne que « des leaders de partis saluent l’initiative » de sa « main tendue à l’opposition ».

A la Une du Nouveau Réveil, le Secrétaire général par intérim du RDR, Amadou Soumahoro avance qu’« une alliance RDR-FPI est possible ». Le collaborateur du président de la République fait savoir que son parti a bel et bien « invité le FPI à entrer au gouvernement ».

Le même journal martèle qu’Alassane Ouattara persiste et signe: « je souhaite que les discussions aboutissent avec le FPI». Mais, le confrère d’Aujourd’hui pense plutôt que « l’annonce de l’entrée du FPI au gouvernement » relève seulement des « mauvais calculs d’Alassane Dramane Ouattara ». «Le FPI veut gros», titre le Jour Plus qui dit connaître les ministères réclamés par le parti de l’ancien Chef de l’Etat, Laurent Gbagbo.

«La Côte d’Ivoire s’enlise dans un bourbier », constate L’Intelligent d’Abidjan qui s’appuie sur un rapport de l’ONG Human Right Watch. Sur le même sujet, le Nouveau Courrier affirme que « un autre bourbier est à craindre ». Ce journal mentionne que « Human Right Watch est inquiète de la corruption du gouvernement»


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut