Politique › Institutionnel

Côte d’ivoire: Le second tour aura bien lieu

Il opposera Laurent Gbagbo à Alassane Dramane Ouattara, selon les résultats officiels provisoires de la CEI.

Les ivoiriens auront, avec la grâce de Dieu, un très beau cadeau de Noel. Un président ! Consensuel, accepté de tous, â la tête d’un pays réconcilié avec lui-même. Il faut y croire.

Les résultats viennent de tomber il y a quelques minutes. L’attente a été longue et tendue. Nombreux sont les ivoiriens qui ont veillé en se demandant ce que cette nuit augurerait pour l’avenir de leur pays. Une élection avec un gagnant au premier tour aurait sans nul doute causé contestations, voire violences et rechute dans le chaos. La CEI a maintenu le cap, a su garder son calme et son impartialité et vient de confirmer les tendances qui s’étaient dégagées tout au long de la journée. Il y aura un second tour. C’est un reflet exact de la campagne électorale où les trois mastodontes de la scène politique ivoirienne se sont âprement disputés les spots publicitaires géants de la capitale et le suffrage des foules. Henri Konan Bédié, qui se présentait lui aussi face au chef de l’Etat sortant lors de ce vote destiné à sortir le pays de plusieurs années d’impasse politique et militaire, se classe troisième avec 25,2%. Quelques heures avant l’annonce de la CEI, Konan Bédié avait réclamé un nouveau décompte des suffrages de l’élection de dimanche qui s’est déroulée dans le calme. Le PDCI (…) dénonce une volonté manifeste de tripatouillage des résultats. Le PDCI exige l’arrêt de la proclamation des résultats et le recomptage des bulletins de vote a dit Bédié dans un communiqué lu par son directeur de campagne Djédjé Mady.

Du coté de leurs états-majors, les deux candidats Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara sont déjà à pied d’ uvre pour une nouvelle campagne électorale qui devrait démarrer dans quelques jours. Le second tour entre le président sortant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara réserve des surprises. Même si un accord de 2005 entre « houphouétistes » stipule que tous les signataires reportent leurs voix sur celui d’entre eux qui ira au second tour, il n’est pas évident que ce report de voix soit automatique. Avec ses 27%, Henri Konan Bédié ne sera donc pas forcément un faiseur de roi. Le candidat Gbagbo a lui aussi toutes ses chances de remporter la finale de ce scrutin qui déterminera assurément l’avenir de la Côte d’ivoire.

Le second tour de ce scrutin devrait être organisé 15 jours après la proclamation des résultats définitifs du premier tour par le Conseil constitutionnel. Mais ce sera sans doute le 28 novembre. Espérons que l’incertitude et l’anxiété de l’après-élection vont rapidement se dissiper et que la Côte d’Ivoire va se remettre au travail en attendant de connaître le nom de celui qui fêtera Noël au palais de Cocody.

Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, le duel du second tour
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut