Opinions › Tribune

Côte d’Ivoire: les autorités actuelles veulent rester longtemps au pouvoir

Par Léon Tuam

Dans la vie des nations, l’une des pires choses qui arrivent à un peuple est la guerre qui finit par la victoire des forces du mal sur celles du bien. Alors, la répression et l’humiliation de la partie du peuple vaincue vont crescendo, et les intimidations et le musèlement plus ou moins maquillés sont féroces. C’est ce que vit la Côte d’Ivoire.

Ne fuyons pas ce qui appert comme une évidence. Où d’autre iraient vivre ces grands criminels ? Alassane Ouattara et sa bande veulent être au pouvoir pour longtemps et nombreux et éloquents sont les signes avant-coureurs :

* Le rouleau-compresseur continue autour des partisans du président Kidnappé et déporté à la Haye, Laurent Gbagbo.

* Le renforcement de la présence des forces armées d’occupation françaises et achats accrus d’armes.

* L’ethnicisation du pouvoir et la langue de bois des autorités actuelles sur les questions susceptibles de créer le vivre-ensemble chez les Ivoiriens.

* L’octroi de la nationalité ivoirienne à Blaise Compaoré.

* La volonté et la bonté excessive d’Alassane Ouattara et sa bande de s’assujettir au Maître de la Côte d’Ivoire tout en garantissant les beaux jours du FCFA et de la françafrique.

* Le procès kafkaïen de Gbagbo et son maintien à la CPI qui ruinent sa santé physique et morale, et qui ne relèvent que de la volonté de la France et Ouattara dans le seul but de préserver leurs intérêts.

* Le peuple ivoirien qui dans son ensemble porte les traumas de la rébellion et des massacres qui peuvent longtemps le tétaniser.

C’est par la guerre, les crimes et les élections volées qu’Alassane et sa bande sont arrivés au pouvoir. Croire qu’ils sont prêts à perdre des élections, croire qu’ils se retireront volontairement, c’est rester dans un esprit d’enfant. Ouattara et Compaoré n’entendent pas bouger. Toutefois, la libération du président légitime Gbagbo ou une grande crise dans le camp Ouattara, peut galvaniser et porter ce peuple à triompher de ces forces du mal au pouvoir.


Droits réservés)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé