› International

Côte d’Ivoire: Les familles des victimes mécontentes du report du procès de Gbagbo

Les juges de la CPI ont demandé au procureur de fournir des preuves supplémentaires

Contrairement aux dires du porte-parole du parti au pourvoir mercredi sur les antenne de RFI, les familles des victimes de la crise post-électorale sont furieuses de la décision prise par 3 juges de la CPI, et tiennent à le faire savoir. A ce propos une conférence de presse organisée par le collectif des victimes de la Côte d’Ivoire va se tenir. Et en prélude de cette communication des mobilisations d’une dizaine d’associations liées à la cause ont eu lieu hier 5 juin. Au cours de ces rassemblements le président de l’Alliance pour le changement, Alphonse Soro, un mouvement à caractère politique a exprimé son mécontentement. Nous protestons avec la dernière énergie que nous avons. Nous n’attendons rien d’autre ici qu’un procès pour Laurent Gabgbo. Et malgré toutes ces réactions les pro-Gbagbo continus d’espérer l’abandon des charges de la Cour Pénale Internationale contre l’ex-président Ivoirien.

Laurent Gbagbo, est un homme politique et écrivain ivoirien né le 31 mai 1945 à Mama, près en Côte d’Ivoire. Il est incarcéré au centre de détention de la CPI depuis le 30 novembre 2011, après avoir été inculpé pour quatre chefs d’accusation de crimes contre l’humanité. Tout ceci fait suite à la crise post-électorale de 2010. Une élection présidentielle qu’il avait repoussée à six reprises. Elle l’opposait à Alassane Ouattara. A l’issue de ce scrutin, il est considéré comme battu par la Commission électorale indépendante et la quasi-totalité de la communauté internationale, mais déclaré vainqueur par le Conseil constitutionnel. Il refuse alors de quitter le pouvoir, ce qui entraîne une crise de plusieurs mois. Il est finalement arrêté par les forces d’Alassane Ouattara le 11 avril 2011. Depuis son arrestation, ses partisans réclament régulièrement sa libération.

Les familles des victimes mécontentes du report du procès de Gbagbo

africapresse.com)/n

À LA UNE
Retour en haut