International › AFP

Côte d’Ivoire: Ouattara désigné candidat à la présidentielle

Le président ivoirien en exercice a été officiellement désigné dimanche candidat de son parti, aux élections présidentielles prévues en octobre 2015.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a été officiellement désigné dimanche, 22 mars 2015, candidat de son parti à la présidentielle d’octobre prochain.

A l’issue de son congrès extraordinaire tenu au palais des sports de Treichville, un quartier d’Abidjan, le Rassemblement des républicains (RDR) a « désigné le Dr Alassane Ouattara, économiste, candidat du RDR » à la présidentielle, a annoncé la ministre ivoirienne de la Solidarité, de la Famille et de la Femme, Anne-Désirée Ouloto.

« Pour son deuxième mandat, la jeunesse ivoirienne attend beaucoup de M. Ouattara », a prévenu un sympathisant, Aboubacar Konaté. « Le président doit s’attaquer aux problèmes de chômage auxquels est confrontée la jeunesse sinon, ce sera une bombe sociale qui va lui exploser à la figure », a renchéri Michel Miézan.

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et numéro deux du régime, Guillaume Soro et plusieurs ministres dont le ministre de l’Intérieur Ahmed Bakayoko ont assisté dimanche au congrès.

« Le bilan du président Alassane Ouattara en moins de trois ans, est palpable, sensible et visible », a lancé à l’assistance Amadou Soumahoro, secrétaire général du RDR, appelant les délégués à lui donner « un second mandat ».

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), allié du RDR, a décidé de ne pas présenter de candidat en octobre pour garantir la victoire du président sortant, au nom d’un hypothétique renvoi d’ascenseur en 2020, provoquant la colère de certains de ses cadres.

Quant au Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, on ne sait s’il présentera un candidat. L’ancien président se trouve, lui, dans une cellule à La Haye, où il attend son procès à la Cour pénale internationale (CPI), qui l’accuse de « crimes contre l’humanité ».

Henriette Diabate, Secrétaire générale par intérim du RDR, chante l’hymne national lors du congrès qui a investi Alassane Ouattara (sur l’affiche) comme candidat du parti aux présidentielles d’octobre, le 22 mars 2015 à Abidjan
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé