International › APA

Côte d’Ivoire: un chronogramme de discussion annoncé entre le gouvernement et les grévistes

Un chronogramme de discussion sera mis en œuvre lundi entre le ministère ivoirien de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et les organisations syndicales d’enseignants qui observent une grève depuis trois semaines dans le pays, a appris APA vendredi de source officielle.Des organisations syndicales d’enseignants sont  en grève depuis le 29 janvier dernier  à Abidjan et à l’intérieur du pays paralysant ainsi le système éducatif.

 « Au terme d’échanges fructueux, il a été convenu de la mise en œuvre du chronogramme de discussion à partir du 18 février 2019», a rapporté à la presse, Bakari Koné, le secrétaire permanent Conseil consultatif de l’éducation nationale (CCEN), le comité de dialogue permanent dudit département ministériel au terme de cette rencontre.

Plusieurs plateformes syndicales du secteur éducation-formation, notamment,  l’intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire (ISEPPCI), la Coalition éducation-formation de  Côte d’Ivoire COSEF-CI et le Syndicat national des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (SYNESCI),  ont pris part à cette réunion avec la ministre qui a duré plus de 5 heures (12h20-17h45).

 Ce processus de dialogue qui débutera lundi entre la tutelle et les syndicats, a précisé M. Koné, permettra de discuter des différents points de revendications des grévistes. « Mme le ministre a d’entrée de jeu montré sa disponibilité à analyser et à trouver des solutions durables à leurs préoccupations », a-t-il ajouté.

« Les porte-parole des syndicats ont relevé la nécessité de l’ouverture des négociations afin de trouver des solutions durables à leurs préoccupations », a, par ailleurs fait savoir le secrétaire permanent du CCEN, un organe de dialogue qui regroupe plusieurs acteurs dont des parents d’élèves, des guides religieux et des chefs traditionnels.

 A l’entame de cette rencontre dans la mi-journée, Mme Camara a estimé dans un discours d’ouverture que les organisations syndicales du secteur éducation-formation ne devraient plus faire de grève en Côte d’Ivoire jusqu’en 2022 en raison de la trêve sociale conclue en 2017 avec le gouvernement ivoirien. Depuis fin janvier, une grève d’enseignants paralyse le système éducatif ivoirien entraînant parfois des violences entre enseignants et entre élèves.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé