Sport › Football

Coupe de la CEMAC: La 8ème édition a lieu du 9 au 21 décembre prochain au Gabon

Elle se disputera d’une manière délocalisée, sur toute l’étendue du territoire nationale, où les stades sont homologués par la FIFA

Le tirage aux sorts de la 8ème édition de la Coupe de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a eu lieu à Libreville au Gabon, où les équipes s’affronteront du 9 au 21 décembre prochain à Libreville, a-t-on appris auprès des organisateurs. Selon eux, cette compétition regroupant les pays membres de la CEMAC se disputera d’une manière délocalisée, sur toute l’étendue du territoire nationale, où les stades sont homologués par la FIFA. Ainsi, après deux années, la Coupe de football de la Communauté économique de l’Afrique centrale (Cemac) revient sous une nouvelle version, avec un règlement toiletté. Le Gabon qui l’avait déjà accueillie en 2005, organisera à nouveau la compétition à Bitam et Franceville.

Dans la matinée du samedi 28 septembre 2013, au stade de l’Amitié à Agondje (Libreville), le tirage au sort comptant pour la 8è édition de la Coupe de football de la zone Cemac a eu lieu en présence de plusieurs représentants des pays devant y participer. Si pour certains pays la compétition s’annonce sereinement, on dit que le Gabon, pays hôte, se trouve une nouvelle fois dans une situation plutôt compliquée, bien que, pour de nombreux analystes du football, rien n’est joué à l’avance dans ce genre de compétition. Et le Gabon, puisqu’étant à la maison, détiendrait même toutes les chances de son côté. En effet, placé (par le coup du sort) dans une Poule A dite «de l’enfer» pour certains observateurs moins certains du fait que le pays organisateur puisse tirer son épingle du jeu, et «de tous les dangers» pour les plus optimistes, le Gabon semble désormais avoir fort à faire dans les prochains mois. Ainsi, la compétition qui mettra aux prises les six équipes nationales de la Cemac, se déroulera du 9 au 21 décembre 2013, sous le signe du «renouveau».

La Coupe de football Cemac dont la première édition a eu lieu en décembre 2003 à Brazzaville au Congo avant d’être accueillie au Gabon en février 2005 pour sa deuxième édition, a connu deux années d’arrêt. Après la septième édition de septembre à octobre 2010 à Brazzaville, un vide a suivi de 2011 à 2012. Les organisateurs avaient alors décidé de marquer une légère interruption à la compétition. Ce, en vue de «redynamiser et donner une nouvelle connotation à la manifestation, selon des principes biens précis, et édictés par le Conseil des ministres des pays membres de la Cemac qui ont souhaité que cette grande fête du football de la sous-région reprenne mais en apportant des améliorations conséquentes à son organisation. A cet effet, «le 25 septembre 2013, des délégations des Etats membres de la Communauté se sont retrouvés à Libreville pour d’abord revoir et améliorer le Règlement de la Coupe, dans le sens de l’adapter aux normes internationales de la Fifa et de la CAF. Le Règlement de la Coupe constitue plus qu’une base juridique pour symboliser l’esprit de cohésion, d’intégration et contribue à renforcer l’espoir que tous les peuples de l’Afrique centrale fondent en la Communauté», a relevé Dieudonné BM’Niyat Bangamboulou, représentant de la Commission de la Cemac.

La Coupe de la CEMAC fut d’abord Coupe de l’UDEAC (Union Douanière et économique de l’Afrique Centrale). Elle se joue depuis 1984 et a connu une trêve de 13 ans, de 1990 à 2003. Elle regroupe les pays d’Afrique centrale, à savoir le Cameroun, le Gabon, le Congo-Brazzaville, la République centrafricaine, la Guinée Equatoriale et le Tchad. Les diables Rouges du Congo avaient remporté la 7e édition de la Coupe de la CEMAC de football qu’ils avaient joué à domicile face aux Lions indomptables du Cameroun (9-8).

Lors du tirage au sort à Libreville

gabonreview.com )/n

À LA UNE
Retour en haut