Sport › Football

Coupe de la Ligue: Les Camerounais étaient à l’honneur ce mardi au stade Nungesser

Vincent Aboubakar et Gaëtan Bong propulsent Valenciennes en quart de finale

Face à Boulogne, l’attaquant camerounais a réussi un triplé. Son compatriote et coéquipier latéral gauche a inscrit quant à lui un but et offert deux passes décisives, pour un score final de 4-0. Opposé à Boulogne-sur-Mer, un club de Ligue 2, en match comptant pour les huitième de finale de la Coupe de la Ligue, Valenciennes, une formation de Ligue 1, a tenu faire respecter son rang. Mention spécial pour Vincent Aboubakar, qui a fêté sa première titularisation devant son public de la plus belle des manières. L’ancien transfuge de Coton Sport de Garoua a commencé à s’illustrer dès l’entame du match. A la cinquième minute, suite à un centre de Rudy Mater une belle tête de Vincent Aboubakar est sortie par Cassard, le portier des visiteurs. Les Valenciennois semblent lancés puisque le centre-tir de Gaëtan Bong deux minutes plus tard n’était pas loin de finir dans les filets, à la septième minute… Ce n’est que partie remise. Gaëtan Bong, très remuant, déborde sur l’aile gauche et centre au premier poteau pour Vincent Aboubakar qui, d’une superbe tête piquée, ouvre le score à la 11ème minute.

Valenciennes prend les commandes de la rencontre grâce au premier but sous le maillot rouge et blanc du n°9 valenciennois, Vincent Aboubakar. A la 37ème minute, José Saez avance plein axe, sert en profondeur Guillaume Loriot, qui lance subtilement Gaëtan Bong dans la surface. Ce dernier place un plat du pied qui ne laisse aucune chance à Cassard et inscrit le deuxième but valenciennois. Gaétan Bong inscrivait là son deuxième but de la saison, après celui réussi contre Lyon, en championnat. En seconde période, la domination est toujours valenciennoise. A la 65ème minute, Valenciennes obtient un coup-franc excentré à plus de 40 mètres des buts boulonnais. Gaël Danic s’en charge et centre dans la surface. Au deuxième poteau, Vincent Aboubakar surgit et place une volée du droit imparable! A six minutes de la fin du match, suite un long ballon en profondeur de Gaëtan Bong, Vincent Aboubakar y croît et va disputer le ballon à Cassard, venu à sa rencontre. Une très bonne idée puisque l’international camerounais récupère le ballon et, excentré à gauche, marque dans le but vide le quatrième but de Valenciennes. Pas étonnant qu’à la fin du match, le public scande des «Aboubakar », « Aboubakar », en l’honneur du buteur de la soirée, auteur d’un fabuleux triplé.

Vincent Aboubakar a créé la panique au sein de la défense de Monaco

Valenciennes)/n

À LA UNE
Retour en haut