Sport › Football

Coupe du Cameroun : Coton sport fête son septième sacre

Remise du trophée de la Coupe du Cameroun

Le club phare de Garoua s’est imposé ce dimanche 1-0 contre les Mangwa boys, lors d’une finale qui aura connu une forte mobilisation du public.

Coton sport réalise le doublé Coupe- Championnat. Déjà sacré champion du Cameroun, Coton sport a remporté la finale de la Coupe du Cameroun dans la douleur. Arrivé en finale pour la deuxième fois de son histoire après celle perdue en 2016 face à Apejes de Mfou, Bamboutos de Mbouda s’est de nouveau incliné face à de Coton sport, dans les ultimes minutes de jeu.

Car, c’est à la 90e minute que le Coton Sport de Garoua a pu marquer le seul but de la rencontre après une légère charge sur le gardien Patrick Kibyen de Bamboutos. C’est ainsi que l’attaquant Marou Saibou, a permis aux poulains de Gabriel Haman de soulever leur 7e Sacre en Coupe du Cameroun, des mains du Premier ministre Joseph Dion Ngute, représentant du chef de l’Etat.

Intéressant du début à la fin, cette rencontre de Coupe du Cameroun a tenu les spectateurs du stade Ahmadou Ahidjo en haleine. Il n’y a pas eu de moments d’observation dans cette confrontation. Les équipes se sont jetées corps et âme dans la bataille. L’intensité physique a été élevée dès les premières secondes. Les occasions, d’un bord à l’autre, se sont succedées. Bamboutos, qui a eu les meilleures chances, aurait pu inscrire plusieurs buts dans la rencontre, et cela dès la première minute de jeu. Mais son attaquant, d’habitude d’une efficacité intéressante, va perdre sa touche magique devant le filet. Peut-être que l’enjeu l’a figé.

S’il n’y a rien à dire sur l’intensité physique, ce fut difficile tactiquement pour les deux équipes. Pour Coton sport qui est aussi dans l’arène africaine, on se serait attendu à mieux. La maîtrise des différentes lignes n’était pas au rendez-vous. Cependant, le coach Gabriel Haman, en homme expérimenté, a su tirer le meilleur de ses joueurs. Et dans ce genre de match, c’est le plus rusé qui tire son épingle du jeu.

C’est exactement ce qu’a fait Marou Souaibou. Du haut de ses 21 ans et de sa grande taille, il décide de challenger le gardien sur une balle aérienne à la 90e minute. Alors que la défense s’était arrêtée, et que le gardien estimait probablement qu’il allait s’arrêter, il a foncé. Il va gagner son duel aérien et inscrire l’unique but dans un filet abandonné. 1-0. C’est sur ce score que s’achèvera la rencontre. Plongeant ainsi, joueurs et supporters de Bamboutos dans une grande tristesse.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé