Sport › Football

Coupe du Monde 2010 : le Cameroun remporte l’acte 1 face au Gabon

Le déplacement de Libreville aussi délicat soit-il, a logiquement tourné en faveur des lions indomptables

Le Gabon à l’unisson derrière son équipe nationale

Makoun en larmes après le décès de son père la veille, plus de 17 000 gabonais chantant l’hymne nationale en ch ur avec Ali Bongo le président nouvellement élu, le match Cameroun-Gabon a tenu toutes ses promesses. Le Gabon a mis de coté pour quelques heures ses querelles politiques pour s’unir derrière leur équipe de football. Ali Bongo, réputé fan de football, était dans la tribune officielle, vêtu en maillot de footballeur et casquette. En sa compagnie plusieurs autorités gabonaises, dont le Premier ministre Paul Biyoghé Mba et le ministre des Sports, René Ndemezo’o Obiang. Un petit bémol à cette ambiance d’unité momentanément retrouvée, des huées ont été entendues dans le stade lorsque MM. Biyoghé Mba et Ndemezo’o Obiang sont allés saluer les deux équipes.

Des lions sous pression

La partie était très délicate pour les lions qui devaient à tout prix se redonner confiance. Deux joueurs dans l’équipe vivent un drame personnel. Achille Emana vient d’enterrer son papa. Jean II Makoun qui a perdu le sien. L’équipe elle aussi vit aussi un changement majeur. Pour la première fois depuis très longtemps, les lions indomptables débutent un match officiel avec sur le banc de touche l’emblématique Rigobert Song Bahanack. Malgré une entame de match assez confuse, les panthères du Gabon n’auront véritablement pas été dangereux face aux camerounais. La première mi-temps est assez équilibrée avec des occasions dangereuses de part et d’autre. Le véritable temps fort de cette partie de match est doté camerounais, la sortie de Bassong blessé et l’entrée de Rigobert Song. La fin de la première partie intervient aussitôt sur un score nul et vierge (0-0).


Jean Jacques Ewong)/n

Une victoire importante, des améliorations à faire

De retour des vestiaires le match prend une forme nouvelle. Le Cameroun s’installe dans la partie Gabonaise. Achille Emana écrase un tir sur le poteau, créant la panique au sein de l’équipe gabonaise. Vingt minutes après sur une passe bien placée par Eto’o Fils, Achille Emana se retrouve cette fois seul face à Didier Ovono, le gardien gabonais. Il marque le premier but de la rencontre. Un but qu’il jubile le doigt levé au ciel, en mémoire à son père enterré la semaine dernière. Lui aussi avait porté les couleurs des lions il y’a bien longtemps. Quelques minutes plus tard Eto’o sur un tir bien placé récidive pour le Cameroun (2-0). De nombreux gabonais commencent à quitter le stade. C’est sur ce score que va se terminer la rencontre.

Grace à cette victoire les lions se repositionnent à la deuxième place de ce groupe A. les supporters ont pu eux, voir les lions version Le Guen à l’ uvre. De l’avis de nombreux commentateurs sportifs, la victoire cache mal quelques retouches qui devront être faites, notamment au niveau des relais. Le ballon a mieux circulé en seconde période, mais le problème de relais entre les compartiments est resté. Paul Le Guen technicien de réputation saura faire les réglages nécessaires avant le match retour de mercredi prochain.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut