Sport › Football

Coupe du Monde 2010: Zéro pointé pour les Lions indomptables

Le Cameroun vient de réaliser sa pire prestation lors d’une phase finale de coupe du monde en sortant avec zéro point

Grande motivation avant le match
Pour l’honneur, le Cameroun se devait de gagner son dernier match face au Pays-Bas. Objectif, ne pas rentrer avec zéro point. Même cela, les footballeurs camerounais n’ont pas réussi à le faire. Dans les déclarations d’avant match, il y avait de la volonté. Nous ne pouvons pas rendre le sourire à tous les Camerounais parce que nous sommes déjà éliminés. Mais au moins, nous allons mouiller le maillot, tout donner pour laver notre honneur, a affirmé à la presse Alexandre Song Bilong, le milieu de terrain d’arsenal, qui ne sera pas aligné pour ce match. Un sentiment partagé par Jean II Makoun. Ce serait super d’obtenir un bon résultat en guise de point final. Ça nous permettrait de partir la tête haute et d’effacer une partie de nos erreurs a-t-il déclaré. L’entame de match face aux coéquipiers de Sneider semblera leur donner raison. Ce sont les Camerounais qui frappent les premiers, Aurélien Chedjou chauffe les gants de Maarten Stekelenburg, le gardien hollandais, d’un tir bien ajusté dès la cinquième minute. Mais l’entraineur des Pays-Bas avait prévenu, il jouerait sérieusement ce match. Ses 11 entrants comptaient parmi ses meilleurs joueurs. En réponse au tir du Camerounais Chedjou, Robin Van Persie l’avant-centre des Pays-Bas donne du répondant 15 minutes après avec de la manière. Enchainement amorti de la poitrine et demi volée que Hamidou Souleymanou, le gardien camerounais, bloque en deux temps, on est déjà rendu à la 19ème minute.

Image d’une désillusion
La première période est animée et les gardiens n’ont pas le temps de souffler. A un coup franc direct trop mou de Rafael Van der Vaart à la 25ème minute, les Lions indomptables répondent par une tête trop haute de Jean II Makoun à la 31ème. Dirk Kuyt en remet une couche d’une frappe croisée (32′), qui l’est justement trop. La tentative suivante a plus de succès. Dans le rôle du passeur, Kuyt sert Van Persie côté droit, l’attaquant d’Arsenal réussit un une-deux avec Van der Vaart, récupère et adresse une frappe croisée du droit. Les Pays-Bas sont sur la voie d’un troisième succès en trois matches, on est à la 38ème minute. En deuxième mi-temps, les Camerounais poussent et veulent y croire. Un slalom de Samuel Eto’o se termine par une frappe contrée. Makoun servi par son capitaine bute sur le défenseur Hollandais Stekelenburg. Geremi expédie un coup franc direct dans le mur sur l’avant-bras de Van der Vaart et offre à Eto’o l’occasion de remettre les deux équipes égalité. Le capitaine des lions transforme le pénalty. Le Guen sort Nicols Nkoulou et fait rentrer Song Rigobert. Le Vieux lion est plein de motivation, il veut encore prouver qu’on peut compter avec lui. Mais le physique ne trompe pas. Sur une passe bien appuyée, Song a du mal à se positionner Robin Ariel qui a effectué sa première rentrée dans cette coupe du monde trouve le poteau de Souleymanou. Hutelaar en embuscade reprend 2-1 pour les Pays-Bas. Les Néerlandais affronteront la Slovaquie en huitième de finale, une rencontre que les Camerounais suivront depuis leur domicile. Avec trois défaites en trois rencontres, ils viennent de réaliser leur pire performance lors d’une phase finale de coupe du monde. Ironie du sort, cette contreperformance intervient lors de la première Coupe du Monde de la FIFA sur leur continent, où mis à part l’Egypte, ils régnaient en maître.

Double pression de Eto’o et de Choupo
Getty Images)/n

Ça casse aussi pour Le Guen, avec les Lions
Très critiqué par de nombreux médias privés et une bonne partie des supporters, cette sortie catastrophique marque la fin du parcours pour Paul Le Guen avec les Lions indomptables. Abandonné par le public qui l’avait accueilli en héros il y a un an jour pour jour, mais aussi par une bonne partie de ses joueurs et des personnes influentes au sein des Lions, le Français a presque été poussé vers la porte. Aussi a-t-il Paul Le Guen a annoncé jeudi soir, après cette troisième défaite du Cameroun en autant de match à la Coupe du monde, sa démission du poste de sélectionneur. Mon contrat se termine et il était clair depuis le début que je m’arrêterais maintenant. Peut-être que je n’ai pas réussi à unifier l’équipe et à la faire jouer ensemble, a dit le technicien français. Je ne désignerai ni n’accuserai personne. Je pensais que j’aurais de meilleurs résultats dans ce match, a-t-il ajouté. Tout le monde a oublié que durant la campagne des qualifications, mal commencée par les Lions indomptables, Le Guen avait su donner un nouvel élan à la sélection camerounaise. Il avait signé un premier contrat de cinq mois en juillet 2009 avec l’objectif de qualifier l’équipe pour le Mondial. Il avait alors demandé à venir avec son staff et souhaité obtenir de meilleures conditions de travail, notamment en termes d’installations et d’équipements sportifs. Il avait ensuite prolongé son contrat pour disputer la phase finale à la tête du onze camerounais. Mais il n’a aucun regret. La fédération australienne l’a repéré. Selon des médias australiens, il est très sollicité. Peut-être bientôt un nouveau challenge pour celui que les Camerounais avaient surnommé affectueusement «le Transporteur».

Le Guen perd son calme?
Getty Images)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut