Sport › Football

Coupe du Monde 2014: Le Cameroun perd la première place du groupe I

L’équipe nationale camerounaise a été battue par son homologue du Togo (0-2), dimanche à Lomé lors de la 4e journée des qualifications pour la Coupe du monde 2014

Triste scénario ce dimanche à Lomé. Les Lions Indomptables ont été battus par les Eperviers du Togo lors de la 4e journée des éliminatoires du Mondial 2014 dans le groupe I. En absence de leur charismatique capitaine, Emmanuel Adebayor, les Eperviers ont ainsi décroché leur première victoire dans cette campagne de qualification, grâce à deux buts de Komlan Amewou et Atakora Lalawele. Pour son premier vrai test à la tête des Lions Indomptables, le nouveau sélectionneur Volker Finke avait adopté un schéma de jeu extrêmement défensif, avec la titularisation de quatre milieux récupérateurs (Joël Matip, Alexandre Song, Eyong Enoh et Jean II Makoun) devant une défense à quatre traditionnelle. Un système qui n’a pas porté ses fruits et qui à plus tôt causé du tort à l’équipe camerounaise.

En manque d’inspiration, les Lions Indomptables ne sont pas parvenus à trouver le chemin des filets. Solides et appliqués, les Eperviers ont su concrétiser au bon moment. A la demi-heure de jeu, le Togo ouvrait le score sur coup franc à la suite d’une erreur de main de Charles Itandje, l’ancien gardien du RC Lens (1-0, 32e). Sans solutions, les Camerounais essayaient d’inverser la tendance en seconde période. Sans résultat. Pire, les coéquipiers du milieu de terrain de l’Olympique de Marseille, Alaixys Romao, ajoutaient un deuxième but par Atakora Lalawélé, synonyme de victoire (2-0, 70e). Le Marseillais gagne ainsi son duel à distance avec son partenaire de l’OM, Nicolas Nkoulou, capitaine du Cameroun.

Cette précieuse victoire relance les Eperviers dans ces éliminatoires, car s’ils demeurent en dernière position dans ce groupe I avec quatre points, seules deux unités les séparent désormais des leaders libyens et camerounais. Lors du match aller, les Lions Indomptables s’étaient imposés face aux Eperviers (2-1). Grâce à un homme, Samuel Eto’o, auteur d’un doublé. Blessé lors de la finale de Coupe de Russie la semaine dernière, l’avant-centre de l’Anzhi Makhachkala a manqué à ses coéquipiers.

Tout reste donc possible dans cette poule à deux journées de la fin.

Image d’illustration

journalducameroun.com/photo Sylvestre Kamga)/n

À LA UNE
Retour en haut