Sport › Football

Coupe du monde féminine : les Lionnes réclament 50 millions de FCFA chacune

Les Lionnes indomptables du Cameroun.

Les joueuses de l’équipe nationale de football féminine refusent la prime de 15 millions FCFA proposée par la Fédération camerounaise de football.

Pendant que les futurs adversaires de sa sélection nationale de football féminin, le Canada, Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, sont concentrés sur les derniers réglages tactiques, les Lionnes indomptables du Cameroun, refusent la prime de participation de 15 millions de FCFA fixée par les autorités en charge du football camerounais.

Les joueuses de la sélection nationale réclament 50 millions FCFA de prime chacune pour leur participation à la Coupe du monde de football féminin qui se joue du 7 juin au 7 juillet 2019 en France.

Les Lionnes entendent ainsi percevoir les mêmes primes que leurs homologues hommes de l’équipe fanion.

Il est à noter qu’à travers la planète football, les primes accordées aux femmes sont parfois 10 fois plus faibles que celles des hommes.

Les Américaines qui avaient gagné la précédente édition de la Coupe du monde avaient perçu 1,7 euros (un peu plus d’un milliard de Fcfa), de la part de la FIFA. Ce qui est très en deçà des 31,6 millions d’Euros (un peu de 20 milliards de FCFA) pour les gagnants français du mondial russe.

Les Lions indomptables du Cameroun, avant le début du mondial brésilien, ont perçu chacun plus de 50 millions de FCFA, simplement parce que la prime de participation du Cameroun pour le premier tour s’élevait à plus de 3 milliards de FCFA.

Le manque de communication et surtout l’incapacité des dirigeants du football camerounais à pouvoir anticiper peuvent justifier cette nouvelle crise des primes dans la tanière.

Pourtant, le décret du Chef de l’Etat du 26 septembre 2014, portant organisation et fonctionnement des sélections nationales, s’il est appliqué à la lettre, permettrait d’anticiper dans le règlement des primes.

Six mois avant le début d’une phase finale d’une Coupe du monde, les joueuses devraient être fixées sur le montant de leurs primes, précise ce décret. A titre d’exemple, les joueuses de l’équipe de France savent qu’en cas de victoire finale, chacune touchera 30 000 Euros (soit prêt de 20 millions de F CFA), de la Fédération française de football, loin des 50 millions FCFA que réclament les Camerounaises comme prime de participation.

La grosse disparité entre le football masculin et féminin vient simplement du fait que le football féminin est encore moins médiatisé. Les budgets, salaires et primes dans le football sont principalement liés au sponsoring et aux revenus issus des droits de retransmission télé. La FIFA n’en gagne pas encore assez dans le football féminin. Des différences de traitement s’expliquent, mais rien ne justifie que jusqu’à présent les Lionnes n’ont pas encore perçu de prime olympique qui s’élève à 500 000 FCFA chacune.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé