Sport › Football

Coupe du monde: Les Africains déjà condamnés au succès

Les six équipes africaines ont toutes disputé leur première rencontre du Mondial Sud Africain avec un maigre bilan: une victoire, deux nuls et trois défaites

Les matches de la deuxième journée ont commencé par Afrique du Sud Uruguay dans le Groupe A L’Afrique du sud reste maintenant accroché au résultat des autres équipes de son groupe pour espérer accéder au second tour. Pourtant, lors du match d’ouverture, l’on a assisté à une rencontre alerte, qui a vu le Sud-Africain Siphiwe inscrire le premier but du Mondial, à la 55e minute. L’égalisation fût signée du Barcelonais Rafael Marquez. Quelques temps plus tard lors de cette même soirée, français et uruguayens s’étaient neutralisés (0-0).

Le premier succès d’une équipe africaine lors de cette 19ème édition de ce mondial a été signé par le Ghana. Les Blacks Stars ont connu une bonne entame de la compétition en venant à bout de la Serbie (1-0), grâce un penalty d’Asamoah Gyang, l’attaquant de Rennes. Le Ghana a ainsi pris une avance sur l’autre outsider du groupe D, derrière l’Allemagne qui a atomisé l’Australie (4-0). L’équipe de Rajevac a réalisé une belle opération. Le Ghana se place désormais comme un candidat sérieux à la qualification pour les 1/8èmes de finale.

Le match Portugal-Côte d’Ivoire fût également d’une belle intensité. La Côte d’Ivoire, le dernier représentant du continent a disputé son premier match dans le groupe G, mardi 15 juin, face au Portugal. Derrière le favori brésilien, les deux prétendants à la deuxième place, la Côte d’Ivoire et le Portugal se sont livrés un duel engagé sans parvenir à se départager. Les Eléphants, privés de Didier Drogba à l’entame du match (entré en jeu à la 65ème minute à la place de Gervinho) ont laissé une meilleure impression collective. Les joueurs de Sven-Goran Eriksson ont cependant péché dans le dernier geste en multipliant des imprécisions. Dans le l’autre match de se groupe, le Brésil a battu la Corée du Nord (2-1). Le match à trois pour la qualification est bel est bien lancé.

Dans le groupe C, la petite Slovénie, bourreau de la grande Russie dans les barrages de la zone Europe et l’Algérie, qui avait coupé la route de l’Afrique du Sud aux Pharaons égyptiens, visaient la pôle position du groupe dimanche dernier à Polokwane, après le nul (1-1) entre cousins anglais et américains. Et c’est la Slovénie qui a gagné le gros lot, grâce à un but de Robert Koren à la 79ème minute. A la fin, les Algériens, qui ont eu une meilleure maitrise du match pouvaient s’en vouloir.

Situation presque identique pour le Cameroun, qui même jouant de manière désordonné, méritait au moins le point du match nul face au Japon. Mais ce jour du 14 juin, au Free Stadium de Bloemfontein, les Lions ont cédé sur un but de Keisuke Honda. Les hommes de Paul le Guen en réagissant tardivement ont touché la barre transversale par Stéphane Mbia. Toutefois, le Japon, solide défensivement n’a pas volé sa victoire. Pour espérer continuer à exister dans cette compétition, le Cameroun est désormais condamné à gagner son match de samedi face au Danemark. Pour le Nigeria il en est de même, l’autre représentant africain a été battu lors de son premier match par l’Argentine de Diego Maradona. C’est Gabriel Heinze qui avait offert les trois points de la victoire à ses co-équipiers sur une magnifique tête plongeante. Les Africains désormais dos au mur sont dans l’obligation de réagir, s’ils veulent continuer à exister dans l’épreuve reine du football.

Se relancer dans la compétition
À LA UNE
Retour en haut