Sport › Football

Coupes Africaines: Union a besoin d’un miracle

Les Nassaras devront compter sur un miracle à domicile pour espérer éliminer les Marocains de Fus qui ont passé trois buts aux Camerounais à l’aller

Battus 3-0 à l’aller, les hommes de Bonaventure Djonkep tenteront d’atteindre les 1/8ème de finale de la Ligue des champions d’Afrique ce dimanche au stade de la Réunification à Douala. Selon des anciennes gloires des Gamakai, l’Union sportive de Douala (Usd) n’a pas remonté une défaite de trois buts depuis la décennie 80. La nouvelle génération championne du Cameroun en titre doit marquer quatre buts sans en encaisser pour éliminer le Fus de Rabat du Maroc dans le temps réglementaire. L’équipe de Fus de Rabat est arrivée à Douala dans la nuit de mercredi. Les visiteurs ont pris leurs quartiers dans un hôtel à Akwa, dans le centre-ville de la capitale économique. Les 30 personnes dont 20 joueurs qui composent la délégation du FUS, n’ont pas apprécié l’accueil qui leur a été réservé par leurs hôtes. « Dès notre arrivée à l’aéroport international de Douala, on a rencontré des problèmes. On ne pensait pas qu’on allait nous recevoir dans ces conditions. On est resté à l’aéroport plus d’une heure pour attendre le bus qui devait nous amener à l’hôtel. Un bus de 18 places alors que nous sommes 30. Lorsqu’on arrive à l’hôtel, on est surpris de voir que c’est un hôtel qui n’est pas digne de la réputation du Cameroun. On a une très grande idée de votre football sur tout les plans, mais ce que nous vivons là est décevant », se plaint Jamal Sellami, l’entraîneur du club marocain. Les visiteurs ont exigé, en vain, que le lieu d’hébergement, où ils se trouvent à l’étroit, soit changé.

L’équation de Coton Sport est moins compliquée à résoudre. L’autre représentant camerounais engagé dans cette compétition a besoin d’un match nul ou d’une victoire pour se qualifier dans le temps réglementaire dimanche au stade Roumde Adjia de Garoua contre l’Afad Djékanou de la Côte d’Ivoire. La formation du septentrion peut également passer aux tirs au but en cas de défaite zéro but contre un dans le temps réglementaire. Puisqu’au match aller joué à Abidjan il y a trois semaines, Coton Sport l’avait emporté un but à zéro.
Arrivée au Cameroun par Douala, l’Afad s’est entrainée pendant deux jours dans la capitale économique du Cameroun : d’abord au vétuste stade sablonneux Mbappé Leppé d’Akwa, puis au stade de la Réunification de Douala. Dans le championnat d’élite en Côte d’ivoire, le club reste sur une brillante victoire contre l’Africa Sports d’Abidjan. Bon pour le moral, mais, le staff de l’Afad redoute le climat de Garoua. « On s’attend à un match compliqué, il va faire chaud, on en a pas l’habitude, mais bon on va tout mettre en oeuvre pour être prêt. On sait qu’ayant perdu le match aller, on a moins de chance de se qualifier, mais bon, on vient jouer avec la détermination nécessaire pour espérer une qualification », affirme Lionel Soccoia, coach de l’Afad. L’Académie de Football Amadou Diallo, qui donne son nom au club, a été créée il y a sept ans par Jacques Anouma, l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football. Sa section senior dispute le championnat de D1 depuis quatre ans. Ces deux dernières saisons, l’AFAD a terminé vice-champion. « Cette année, nous ambitionnons décrocher le titre de champion et franchir le cap du second tout de la Ligue africaine des Champions » indique le vice président du club, l’ancien footballeur professionnel Laurent Boli, frère cadet de Roger et Basile Boli. En Coupe de la Confédération, après l’élimination de l’Unisport du Haut Nkam dès le tour préliminaire, la Panthère du Ndé dévorée 1-0 par l’Usm d’Algérie il y a trois semaines à Alger est encore en vie. Une victoire avec au moins deux buts d’écart samedi dans la cuvette de Bépanda, propulserait le fauve au tour suivant de cette compétition. «Nzui mento» pourrait aussi passer à l’issue des penalties en cas de victoire un but à zéro pendant le temps réglementaire.

Union de Douala

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut