› Eco et Business

Court-circuit: Aes-Sonel électrocuté par l’Arsel

L’opérateur camerounais de l’électricité vient d’être frappé par le régulateur du secteur

Le 15 juillet 2011 l’agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) a donné son avis sur la mise en service depuis le mois d’avril dernier de la nouvelle application commerciale de l’opérateur Aes-Sonel. La décision s’appuie sur les faiblesses du Costumer Management system (Cms), le nouveau système mis en place. Selon l’Arsel on note la violation par Aes-Sonel des dispositions de l’article 7.2 qui stipule que « la facturation est établie mensuellement et distribuée à date fixe aux divers points de consommation. Le client dispose de 10 jours ouvrables à compter de la date de réception pour la payer », une disposition qui indique clairement que la facturation est mensuelle. L’Arsel reproche aussi « le lancement unilatéral du nouveau système de facturation sans observation des règles préalables à toute expérimentation ; le déséquilibre provoqué dans les ménages du fait de la double facturation mensuelle ; l’absence d’une communication adéquate devant donner le maximum d’informations aux consommateurs sur la mise en place d’une nouvelle application commerciale ». Fort de cette situation l’Arsel a purement et simplement demandé à Aes-Sonel de suspendre le système Cms, une décision bien accueillie par les consommateurs.

L’obscurité règne chez Aes-Sonel
Toutes nos initiatives en vue d’obtenir une réaction de l’opérateur Aes-Sonel sont restées vaines, à l’immeuble siège où nous nous sommes rendus ce mercredi matin ici à Douala, c’est motus et bouche cousue. Néanmoins certaines indiscrétions nous ont avoué qu’une gêne prévaut face à la décision de l’Arsel, une gêne en partie due à la raison avancée pour prendre la mesure de suspension. Selon nos sources « aucune décision de double facturation mensuelle n’avait été prise, les deux factures que certains clients de Aes-Sonel ont reçu en quelques jours d’intervalle étaient dues à un changement du groupe de facturation, il s’est donc trouvé que pour certains nouveaux groupes les dates de remise des nouvelles factures étaient proches de celles des dernières factures distribuées dans l’organisation précédente ». En attendant la réaction officielle de Jean David Bilè le Directeur général de Aes-Sonel quelques questions restent, la principale est la suivante : l’Arsel ayant conclu à un dysfonctionnement du système, pourquoi avoir simplement suspendu au lieu d’interdire définitivement le mécanisme ? En rappel une enquête menée par le réseau associatif des consommateurs de l’énergie (RACE) dans les cinq points commerciaux Aes-Sonel de la ville Douala montre qu’il y a un nombre croissant d’usagers qui ont reçu des quittances portant des montants fantaisistes, représentant parfois le double voire le triple de leur consommation mensuelle habituelle.


adgoog.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé