› Santé

Covid-19 : le Cameroun déjoue le pronostic alarmant des 30 000 cas positifs

Certains experts de la santé avaient insinué que le pays connaîtrait son pic de contamination à la fin du mois d’Avril avec 30 000 cas positifs.

La montagne accouche d’une souris. Devant l’accroissement rapide du nombre de cas positifs au Covid-19 fin mars courant avril, certains médecins ont situé le pic de contamination à la fin avril. Le pronostic annonçait environ 30 000 infections. Il n’en est rien si l’on s’en tient aux chiffres officiels du ministère de la Santé publique.

Le 26 avril, le ministre de la Santé publique a fait le point de la situation épidémiologique au Cameroun. Même si la maladie continue de gagner du terrain sur, l’on compte seulement 1621 cas positifs, 56 décès et 786 guéris. « En six semaines, les chiffres semblent déjouer complètement les pronostics et les prévisions qui situaient le Cameroun à un niveau de contamination, avoisinant trente mille (30 000) cas positifs au Cameroun avec un taux létalité au-delà de la moyenne mondiale, soit 7,5 %. Cette tendance est également  vérifiée en ce qui concerne le nombre important de guéris rapportés aux chiffres  de contamination, ainsi que les formes sévères », constate Manaouda Malachie.

Pour lui, ceci est à mettre au compte des mesures  de proactivité dans le diagnostic et de prise en charge des cas détectés ou suspectés. Il précise  toutefois que : « la valeur numérique des cas positifs ne devrait  pas être l’indicateur le plus pertinent. Bien au contraire, chaque fois que des  personnes porteuses, même asymptomatiques du virus sont détectées et  sorties de la communauté, l’on fait un pas de plus vers la dynamique  d’endiguement de l’épidémie. On ne le dira jamais assez, une personne positive  dans la communauté, est un vecteur potentiel de la pandémie ».


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé